"Oseam" de Sung Baek-Yeop

, par  Mick Miel , popularité : 6%

Livrés à eux-mêmes depuis la disparition de leur mère, Gamie, une jeune fille aveugle et son petit frère Gil-sun sont recueillis par un moine bouddhiste. Si la fillette trouve au temple une place en accord avec sa discrétion, Gil-sun ne tarde pas à perturber, à la force de son enthousiasme enfantin, la tranquilité des lieux. Le petit garçon ne comprend pas pourquoi sa mère rend visite à sa soeur dans ses rêves, mais ne vient jamais le voir, lui qui a pourtant les yeux grands ouverts. Pour la retrouver, il décide alors de suivre le moine dans un long voyage initiatique.

OSEAM de Sung Baek-Yeop

Corée - 2003 - 1 H 15 -

Histoire originale : Jeong Chae-Bong

Réalisation : Sung Baek-Yeop

Production : Kim Byeong-Hyun, Lee Jeong-Ho

Musique : Kang Ho-Jung

Voix françaises : Magali Rosenzweig, Marine Boiron, Matéo Capelli

Doublage : Sound Factor - Boulogne

filmographie

# productions télévisuelles : directeur de l’animation de "Spider-Man" et "Les 101 Dalmatiens"

# séries : réalisateur de "White Heart Baekgu" récompensé au SICAF (Seoul International Cartoon and Animation Festival)

# productions cinématographiques : réalisateur du long métrage "Speed King ThunderBolt"

festivals

GRAND PRIX au Festival Ecrans Juniors à Cannes - mai 2004

GRAND PRIX au Festival International du Film d’Animation à Annecy - juin 2004

Secrets de tournage

Une légende coréenne

Ce film d’animation est basé sur une légende coréenne. Celle-ci raconte que le jour où le rêve de l’enfant est devenu réalité, des gouttelettes aussi belles que des fleurs ont recouvert les montagnes aux alentours du temple "Gwaneum". Les villageois ont alors commencé à appeler ce lieu sacré "Oseam", ce qui signifie littéralement : "Un Bouddha de cinq ans est né ici".

Un livre couronné de succès

L’écrivain Jeong Chae-Bong s’est inspiré de cette légende pour écrire en 1983 une nouvelle du même nom. Considéré comme un conte de fées moderne pour enfants et adultes, ce livre s’est vendu à plus de 100 000 exemplaires en Corée et a reçu de nombreux prix littéraires. Devenu un classique de la littérature coréenne, Oseam a intégré les programmes scolaires.

Mélange de dessin traditionnel et d’animation 2D

La technique utilisée dans ce film est un mélange de dessin traditionnel et d’animation 2D. Le procédé de dessins sur cellulos a servi pour les croquis et les étapes de base qui ont ensuite été peints et retravaillés digitalement. La production a opté pour un travail en 2D, en raison de la chaleur qu’elle apporte à l’image, contrairement à la 3D, très populaire mais donnant souvent une touche froide et irréaliste.

La physionomie d’un enfant coréen

Pour donner à Gil-Sun l’image d’un enfant la plus réaliste possible, les designers ont commencé par fabriquer un corps d’enfant modelé à partir d’un vrai garçon. La physionomie classique d’un petit Coréen se caractérise par une tête assez grosse, de petites épaules et des lèvres fines mais charnues.

Des

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur