Paolo Pellegrin

, par  Mick Miel , popularité : 4%

Né en Italie en 1964. Il vit et travaille à Rome.

En 1982, Paolo Pellegrin commence des études d’architecture, avant de se diriger vers sa véritable passion, la photographie. De 1985 à 1987 il suit alors les cours de l’Institut Italien de la Photographie à Rome et débute comme assistant de plusieurs photographes, tout en se lançant dans ses premiers projets personnels
Pellegrin est reconnu pour sa capacité à aborder différents sujets et thèmes avec le même oeil d’artiste, capable de produire des images à la fois sobres et spectaculaires. Peu satisfait de la photographie commerciale et industrielle par laquelle il a débuté, Pellegrin s’est tourné vers le photojournalisme. Il s’intéresse à des sujets aussi variés que l’immigration, le sida, le terrorisme et le vaudou.
En 1995, Pellegrin s’est lancé dans un travail, encore en cours, sur l’industrie de la pornographie. A Paris, Budapest, Los Angelès, il enquête sur la fabrication des films pornos. Il dévoile ce qui se passe devant et derrière la caméra, le sexe traité comme une marchandise, avec souvent beaucoup d’humour et un style très personnel. En 1996, Pellegrin participe à la Master Class de la World Press Photo avec une série de clichés sur les enfants de Bosnie.

Pellegrin a parcouru le monde et en a rapporté des images sur les effets de la guerre et de la pauvreté sur les sociétés. En 1995 son reportage sur le sida en Ouganda lui a permis de remporter le premier prix du World Press Photo. Présent au Kosovo en 1999, il a couvert l’exode massif des Albanais hors du pays, et le retour qui a suivi de tous les réfugiés. En compagnie de son collègue italien de l’agence Magnum il a enquêté dans « les coulisses » de la Semaine de la Mode à New York.

Plus récemment, il s’est rendu en Israël où il fut le seul photographe jamais autorisé à accompagner l’armée israëlienne dans une mission secrète nocturne.
Paolo Pellegrin a été récompensé par les prix les plus enviés, en particulier la bourse de la prestigieuse Fondation Hasselblad, Le prix Euro Fuji en Italie, la Médaille d’Excellence Leica obtenue en 2001 et le prix Olivier Rebbot décerné par l’Overseas Press Club. Paolo Pellegrin est entré à l’agence Magnum en 2001 et en est devenu membre actif depuis 2005.

Il vit et travaille toujours à Rome.

Récompenses (sélection)

Médaille de l’Ordre National du Mérite

Overseas Press Club

Photojournalism Award, Université du Missouri, USA

Expositions

2006 Premier prix du World Press Photo, catégorie « Informations Générales » 2006 Bourse W. Eugene Smith

2004 Prix Olivier Rebbot, décerné par l’Overseas Press Club, pour les funérailles de Yaser Arafat

2004 deuxième prix, World Press Photo

2001 Médaille d’Excellence Leica

2000 Bourse de la Fondation Hasselblad

2000 Mention Honorable, Médaille d’or Robert Capa

2000 Mention Honorable, Prix Hansel-Meith

Expositions

2006 « Traces » - Galerie Santa Cecilia, Rome, Italie
« Traces de guerre » - Musée de Malmö, Malmö, Suède 2004 « Israël et Palestine »- Bilden Hus Fotomuseet, Sundsvall, Suède

2002 Centre Hasselblad, Göteborg, Suède

Livres

2002 Kosovo 1999-2000 : The Flight of Reason, Trolley, USA

2001 L’au delà est là, Le Point du Jour, France

998 Cambodia, Federico Motto Editore, Italie

1997 Bambini (Enfants), Sinnos, Italie
Copyright ©2007 Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

Sources

Sites favoris Tous les sites

6 sites référencés dans ce secteur