"Le mur" JP Sartre

, par  Manon Vilardell, Mick Miel , popularité : 7%

Le Mur est un recueil de nouvelles publié en 1939 par Jean-Paul Sartre. Le Mur est également le titre de la première nouvelle du recueil.

Le recueil est composé de cinq nouvelles de 25 à 90 pages que Jean-Paul Sartre définit comme « cinq petites déroutes tragiques et comiques » : Le Mur - La Chambre - Erostrate - Intimité - L’Enfance d’un chef.

* Le Mur est le récit à la première personne d’un prisonnier républicain espagnol condamné à être fusillé par les armées franquistes ; la nuit d’attente s’achève dans la dérision du sort (survie non désirée grâce à une trahison non voulue).

* La Chambre est un récit à la 3° personne et au passé qui explore les thèmes de la folie, de l’enfermement, de la famille bourgeoise, du couple et de la sexualité.

* Erostrate est un récit à la 1° personne associant le présent et le passé pour exploiter les thèmes de la haine de l’humanité et de la violence, du meurtre gratuit, du héros angoissé par la sexualité et la femme, tout s’achevant dans le dérisoire tragi-comique et le renvoi à l’incendiaire de la bibliothèque d’Alexandrie.

* Intimité est lui aussi un récit à la 3° personne et au passé mais qui utilise le double monologue intérieur de deux personnages féminins parlant de leurs rapports respectifs au couple, à la sexualité, au sentiment, à l’échec.

* L’Enfance d’un chef a un axe différent : il s’agit d’une longue analyse à la fois psychologique, sociologique et historique d’un personnage ordinaire qui adhère peu à peu à l’idéologie fasciste.

Écrites à des moments différents les nouvelles du recueil montrent une évolution de Jean-Paul Sartre. Les textes les plus anciens (Erostrate - Intimité et La chambre sont écrits en 1936) montrent des explorations sombres de pathologies individuelles (relations aux autres - sexualité -démence - morbidité...) alors que les nouvelles plus tardives (Le Mur et L’enfance d’un chef sont écrits en 1938) qui encadrent le recueil font apparaître une ouverture sur le monde contemporain et ses crises majeures. C’est ainsi que l’auteur de La Nausée sort son questionnement psychologique et philosophique (et peut-être d’une crise personnelle), pour aborder les thèmes politiques de la grave actualité des années trente : la guerre d’Espagne (sous l’influence de Malraux, de Paul Nizan et du jeune Bost) avec Le mur placé en ouverture ou le triomphe du fascisme avec L’enfance d’un chef qui clôt le recueil.

L’ouvrage sera publié en février 1939 (quelques mois après La Nausée) et sera lui aussi largement salué sauf par l’extrême droite (Brasillach parle d’un auteur ’ennuyeux" et "malsain"...).

Jean-Paul Sartre n’écrira plus d’autres nouvelles : il a pourtant démontré à travers ce recueil sa parfaite maîtrise du genre.

A voir sur le site BNF

A lire sur le même site

**********************************************************

LE MUR (Sartre)

Le résumé

C’est l’histoire d’un homme Pablo Ibbieta qui est arrêté pour avoir caché un ami anarchiste. Il est condamné à être fusillé, avec deux camarades. Toutes la nuit, il imagine sa mort sous le regard détaché, professionnel et sadique d’un médecin militaire. Au matin, il est détaché de tout et se « fout » de tout. Il est déjà mort. Steinbock et Mirbal ses deux camarades de cellule sont fusillés mais on lui offre la vie sauve s’il dénonce son ami anarchiste. Il ment pour faire une blague. Il apprends que son ami a été abattu là ou il l’avait indiqué. Il éclate de rire devant l’absurdité du monde : plus rien n’a d’importance pour lui.

Les personnages principaux :

- Steinbock

- Pablo Ibbieta

- Mirbal

- Médecin militaire

- Anarchiste

- Militaires du jugement

- Commandant des militaires

Ma critique

J’ai bien aimé cette nouvelle, car pour moi elle montre le véritable aspect des prisonniers (jugement, cellules où il fait froid , ...). Ce que j’ai bien apprécié aussi, c’est que le personnage principal (Pablo Ibbieta ), ne trahis pas son ami anarchiste (même si il a perdu la raison). Ce que j’ai le moins aimé, je pense que c’est le moment où les deux camarades du personnage principal se font fusiller tandis que Pablo les entend mourir (il s’en « fout » ) et qu’on apprend qu’il a vécu cette nuit d’angoisse et de terreur pour rien.

La dernière chose que j’ai à mettre comme critique c’est que j’ai trouvé que cette nouvelle avait une fin un peu choquante, car il tue l’ami de Pablo (pour lequel il a vécu tous ses malheurs , ...).

Pour en conclure dans l’ensemble j’ai bien aimé cette nouvelle avec quelques passages qui m’ont déçue.

L’ENFANCE D’UN CHEF (Sartre)

Le résumé

C’est l’histoire d’un petit garçon, Lucien Fleurier qui ne comprend pas l’existence du monde, ni sa propre existence. « Pourquoi j’existe et pour quelle raison ? » , il se demande cela à chaque instant. Il trouve que les gens qu’il y a autour de lui le considère trop comme une chose et pas assez comme un être humain. Lucien invente auprés de son cousin Riri qu’il est somnambule pour s’accorder de l’importance (se rendre intéressant). Monsieur Fleurier qui est un chef d’entreprise assez important, explique à son fils qu’un jour ça serait à lui de reprendre le flambeau familial : Lucien deviendra chef d’entreprise , ça restera de génération en génération.

Au fil du temps Lucien devient très vite un adolescent qui se pose de plus en plus de questions sur son existence et il en déduit que le monde est un jeu ignoble. Un jour Berliac, un ami de Lucien , lui présente Bérangère deviennent très vite très proches. Chaque jeudi notre jeune adolescent va voir Bérangère et lui explique tous ses problèmes. Un jour l’homme de 35 ans en conclut qu’il est atteint de « Désarroi » , que c’était une très bonne chose.

Au fil de ses rendez vous Lucien comprend que Bérangère n’est pas bénéfique pour lui. Il lui fait très peur avec ses idées tordues et bizarres ; mais il continue à aller aux rendez vous. Bérangère nvite Lucien à passer quelques jours en dehors de Paris, il accepte. Une fois dans la chambre d’hôtel, il se couchent et Lucien ne tarde pas à recevoir des avances sexuelles de la part de Bérangère.

Il résiste un long moment, mais il finit par céder. Une fois revenu à Paris, Lucien ne veut plus voir Bérangère et il ne cesse de se demander s’il est« pédéraste ».

Au fil du temps il en conclut que non et il décide qu’à l’avenir il ferait que des choix qui seraient bénéfiques pour l’entreprise de son père.

Un jour, au lycée il rencontre un élève qui se nomme Lemordant. Il avait une raison d’exister se dit Lucien , il voulait être comme lui ; savoir pourquoi et pour quelle raison il existait. Lemordant était le promoteur d’une pétition politique qu’il faisait signer à tout le monde. Lucien voulait voir comment ça se déroulait. Alors il fait la connaissance d’une vingtaine d’étudiants , ils font tous partis du groupe politique de Lemordant, ils sont pour la droite extrême. Lucien hésite , mais il s’engage avec eux. Il est donc contre tous les juifs et devient un camelot.

Une fin d’après midi, Lucien va dans un bar , et se remémore des choses qui se sont passées et s’imagine des choses qui pourraient arriver. Alors soudain il décide que sa raison d’exister était qu’il avait le DROIT d’exister. Il a enfin trouvé un objectif dans sa vie , devenir chef d’entreprise , suivre le chemin familial des générations passées. C’est sa seule et unique raison d’exister. Il ressort du bar transformé en un homme qui a trouvé un sens dans sa vie, un objectif à suivre .

Les personnages principaux :

- Lucien Fleurier

- Monsieur Fleurier

- Madame Fleurier

- Germaine

- Berliac

- Bérangère

- Guigard

- Fanny

- Maud

- Riri

- Les ouvriers)

Ma critique

J’ai trouvé que cette nouvelle n’était pas terrible
du tout.

Je vais vous expliquer, pourquoi j’ai pensé cela. Le personnage principal (Lucien) est un enfant au début de la nouvelle , puis il devient adolescent tout de suite. On connait seulement de sa personnalité, qu’il ne comprend pas pourquoi il existe.

Ensuite, il y a un nouveau personnage (Bérangère) qui apparait au milieu de la nouvelle, on ne sait pas d’où il sort, on a très peu de renseignements sur lui.

Puis, il y a beaucoup de passages , qui restent un mystère : pourquoi Bérangère a-t-il disparu après être revenu de Paris , qui était Bérangère en réalité , Lucien est-il somnambule, oui ou non ?

Enfin, cette nouvelle ne comportait aucune scène (suspense, amour, fantastique ...) qui me donne le frisson lors de mes lectures (que j‘adore lire, que j‘ai l‘impression d’être dans la nouvelle).

Dans l’ensemble , je n’ai pas du tout aimé cette nouvelle, elle ne m’a pas donné envie de lire.

INTIMITE

Le résumé

C’est l’histoire d’une femme, Lulu qui est quelqu’un de très maniaque avec l’hygiène et qui en a marre de l’existence quotidienne et commune avec son mari, Henry. L’homme l’aime, mais il la néglige en la rabaissant tout le temps. Lulu a rencontré Pierre qui est son amant, mais qui est bien plus pour elle, c’est l’amour de sa vie ; elle l’aime plus que tout. Pierre lui propose de quitter son mari pour partir avec lui dans une belle villa qui se situe à Nice. La jeune femme hésite, mais sa jeune amie Rirette l’encourage et surtout quand Lulu apprend que son mari s’en est pris à son jeune frère, Robert, alors là elle décide de le quitter pour de bon et de partir à Nice avec l’homme de ses rêves.

Une fois partie de chez elle, Lulu croise dans la rue, Henry, il est très en colère contre elle et lui dit que c’est « sa femme", "elle n’était qu’à lui ! ». La jeune femme ignore son mari mais le matin de son départ elle n’est pas à l’endroit indiqué par Pierre. Elle lui a laissé une lettre lui expliquant qu’il faut qu’elle s’occupe d’Henry, qui est en pleine dépression après son départ. Elle écrit une phrase qui choque Pierre « C’est tout de même mon mari ».

Les personnages principaux

- Lulu

- Henry

- Rirette

- Pierre

- Robert


Ma critique

Cette nouvelle m’a bien plu car il y a du suspense (Lulu partira-t-elle avec son amant ? ...) , je voulais toujours savoir ce qui allait se passer, ensuite. Aussi parce que c’est une histoire d’amour, un peu comique (Lulu en a marre de son mari, mais elle l’aime ...).

VILARDELL MANON

Voir en ligne : Sources Wikipedia

Sites favoris Tous les sites

148 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves