La lune des loups.

, par  Mathieu Perez , popularité : 4%

John

Par un soir de pleine lune, moi John, je m’apprête à partir à la chasse quand mon père pose une main sur mon épaule et me dit :

« John n’y va pas. Pas ce soir, j’ai un mauvais pressentiment. »

« Mais non ne t’inquiète pas rien ne peut m’arriver et puis je suis équipé » lui dis-je en montrant mon fusil »

Ne le lui laissant pas le temps de répondre je presse le pas et monte dans la voiture. Arrivé la bas, je m’aventure dans la forêt. J’avance tout doucement quand des craquements de feuilles retentissent derrière moi. Je me retourne et là un loup énorme me bondit dessus et me mord la jambe. Hurlant de douleur je prends mon fusil et tire deux coups qui atteignent leur cible en pleine poitrine. N’en demandant pas plus la bête s’enfuit. De retour chez moi, je me soigne comme je peux et je monte me coucher.

Le lendemain, je me réveille par terre et ma chambre est dévastée, la tapisserie arrachée, la fenêtre brisée,... Me disant que ça ne pouvait pas être moi, je m’habille rapidement et file au commissariat pour déposer ma déclaration.

Arrivé là-bas, l’agent m’apprends que mon voisin a, lui aussi, été agressé mais que lui n’en était pas sorti indemne...

Je retourne chez moi et passe la journée à remettre un peu d’ordre. Enfin, quand la nuit tombe je vais me coucher.

James

J’aurais pas dû reprendre une bière moi... moi, James, agent de police, je viens de sortir du bar un peu saoul. Je m’apprête à monter dans ma voiture quand j’entends des grognements dans l’ombre d’une impasse. Je m’approche et j’aperçois une bête énorme qui se retourne et laisse place à deux yeux luisants dans l’obscurité, des filets de bave brillent entre les crocs. Et c’est là que la forme bondit dans ma direction. Je réagis au quart de tour, esquive, et sors mon ridicule pistolet de service. Elle approche de nouveau, mais maintenant je suis prêt et je lui tire dessus. Elle recule mais j’ai l’impression que ça n’a pas fait énormément d’effet. Profitant de son petit instant d’inattention, je bondis vers ma voiture, démarre en trombe et je m’enfuis. Regardant une dernière fois la chose dans le rétroviseur, je suis en train de réfléchir au prix que le zoo me paierait pour ce petit bijou.

John

« Foutue crise de somnambulisme ! » Aujourd’hui je me suis réveillé dans le jardin, sur mon torse se trouve une énorme araignée que je chasse en vitesse. J’ai le corps recouvert de plaques rouges, cette araignée a dû me mordre. Confus et fatigué, je rentre chez moi faire une grasse matinée.

James

« Ce soir est un grand soir. Voyons voir... Cages, fusils, filets,... tout a l’air parfait » Je regarde par la fenêtre et j’aperçois la lune. Pleine, bien brillante je pourrais plus facilement la trouver avec cette lumière.

John

Aujourd’hui on a retrouvé le cadavre de la bête. C’est en fait une espèce de loup avec de grandes griffes. On l’a empaillé et il est au musée. Je l’ai vu et ses lambeaux d’habits ressemblent étrangement à un uniforme de police...

réalisé par Mathieu Perez et Enrique Jordi

Sites favoris Tous les sites

20 sites référencés dans ce secteur