La ferme aux bestiaux

, par  Julien Soule , popularité : 5%

La ferme aux bestiaux

Renart se promène dans la forêt observant les alentours pour guetter une éventuelle personne à tromper. Lorsqu’il tombe nez à nez sur Damp Ysengrin dégustant une cuisse de mouton. Renart lui parle donc ainsi : « Mon bon oncle où avez-vous trouver ce repas que vous dégustez en ce moment.

"Je l’ai pris au berger du village"

"Ce n’est qu’une petite récompense pour un aussi beau personnage que le vôtre. Ne voudriez vous donc pas descendre à la ferme pour croquer quelques bêtes leur viande est tendre et savoureuse. »

Le loup enthousiasmé par l’idée de la viande crépitante dans le feu, ne lui refuse pas l’invitation. Le renard explique donc son projet :

« Damp Ysengrin, vous irez chasser les bête pendant que je monterai la garde de nos récompense devant le grand saule à la lisère de la forêt »

Mais Renart n’a pas précisé que des chasseurs reviennent chaque soir de la chasse pour partager leur butin près de la ferme. Comme notre chère victime ne le sait pas, continuons notre histoire.

Les deux confrères arrivent peu après devant le grand saule où Renart doit monter la garde des bestiaux morts volés par Ysengrin dans la ferme. Après que Renart a souhaité bonne chance à son oncle, celui-ci part en quête de ses proies. Il revient ensuite ramenant multiples bêtes, tel que les vaches, moutons, gelines et autre jusqu’à ce que le soir tombe et que les chasseurs reviennent. Évidemment, ils aperçoivent le loup en train de voler les bêtes. Alors ils le poursuivent.

Renart qui est caché derrière son arbre lui crie : « Ha ha ! Mais que faite vous ! Ne vous éloigner pas. A moins que dans votre immense bonté vous ne m’offriez votre part »

Sur ce, il cache les plus grosses bêtes sous les racines de l’arbre, qu’il reviendra chercher le deuxième jour, prend les plus petits bestiaux et part à toute jambe en direction de Maupertuis.

Sites favoris Tous les sites

20 sites référencés dans ce secteur