Des musiciens dans la classe

, par  Pascale Miel , popularité : 16%

Vendredi 7 mai, nous avons eu le grand bonheur de recevoir dans notre classe, en compagnie de la classe de CLIS, la visite du groupe "Les madeleines" et du chanteur Davy Kilembé.

Les madeleineshttp://www.myspace.com/lesmadeleines


Grâce au projet "Faiseurs de chansons" monté par notre intervenant en musique Jean-Paul Sire, notre école est en relation avec différents chanteurs, musiciens vivant dans notre département. Les élèves travaillent sur certaines de leurs chansons, quand ils le peuvent les artistes viennent nous rencontrer à l’école, et, pour la fête de fin d’année nous chanterons toutes les chansons travaillées au cours de l’année

Nous avons tout d’abord rencontré Maya, au chant, et Virgile, à l’accordéon, du groupe "Les madeleines".

En réponse aux questions des enfants, nous apprenons que Maya a débuté la musique à 16 ans avec l’achat d’une basse électrique. Virgile, quand à lui, fréquentait le conservatoire occitan à Toulouse.

Leur groupe comprend huit musiciens et un sonorisateur venus d’horizons différents (Allemagne, Angleterre, Caucase, Picardie, Paris et un batteur des PO).

Le nom de leur groupe ne vient pas d’une évocation de la madeleine de Proust, mais s’est imposé par hasard. À l’époque où ils répétaient dans un grand hangar avec d’autres musiciens, des peintres, des artistes de cirque, ils croisaient souvent un vieux monsieur à vélo qui les interpellait en les traitant de « bande de madeleines »...

À la question « Comment êtes-vous devenus célèbres », ils répondent qu’ils ne sont pas vraiment célèbres, qu’ils ont un public d’habitués, mais que parfois ils jouent dans des endroits où personne ne les connaît et où il faut réussir à mettre l’ambiance. S’ils ont moins d’argent (chut ! c’est un gros mot) que d’autres, ils jouent où ils veulent et sont à apprécier tel le petit fromage de chèvre acheté sur le marché local et dégusté par les amateurs.
Ce qui leur permet, d’ailleurs, d’être aujourd’hui avec nous et de nous improviser le « Rap à Ille sur Têt » : le tube de l’été à n’en pas douter !

JPEG - 221 ko
JPEG - 305 ko
JPEG - 214 ko
JPEG - 294.1 ko
ça, c’est de l’accordéon !
JPEG - 250.7 ko
JPEG - 181.8 ko
JPEG - 142.3 ko
JPEG - 182.4 ko
Rap à Ille sur Têt
JPEG - 386.3 ko
JPEG - 151.9 ko
autographe

Davy Kilembé

Ensuite, Jean-Paul est venu nous présenter Davy Kilembé.

Il nous explique que son grand-père est venu d’Espagne lors de la Retirada et que son père, originaire du Congo, était venu faire ses études en France où il a rencontré sa mère.

Il veut faire de la musique depuis qu’il est tout petit et voulait faire de la guitare électrique. Mais, comme souvent il manquait un chanteur dans les groupes où il jouait, il a fini par le devenir.

Il joue, le plus souvent, seul mais peut-être accompagné, notamment à l’accordéon par Jean-Paul.

Il a déjà réalisé deux albums et le troisième doit sortir après l’été.

Après avoir chanté avec nous "Ma bonne étoile", il a signé à chaque enfant un autographe en discutant avec eux de foot, de rugby (rugby à XV et jeu à XIII ?), de rap, de gros mots, et bien sur de la bonne étoile de chacun.

Sites favoris Tous les sites

4 sites référencés dans ce secteur