Le mari et le perroquet ! (histoire heureuse avec fin tragique)

, par  Lorien Quesada , popularité : 7%

A la Mecque, c’était l’aube .On entendait des bruits provenant d’une petite maison, c’était Schilanarzade qui criait :

Silloé...Silloé...Silloé ! pour que son mari se réveille. Silloé sursauta et s’habilla en vitesse , pendant que sa femme préparait le déjeuner. Elle lui dit : Aujourd’hui, tu dois aller vendre les récoltes et en acheter d’autres à Bagdad !

Mais je ne pourrais pas......

Non mon chéri. Silloé grommela et partit à Bagdad. C’était bien le premier homme à être traité ainsi par une femme !

Il arriva dans les environs de 9h ,et s’installa près d’un marchand d’animaux. La place était surchargée de gens. Au cours de la journée ,Silloé remarqua que le vendeur d’animaux s’appelait Sinbad et qu’il vendait un perroquet aux vives couleurs qui savait bien parler. Alors il dit au marchand :

Combien vaut ce perroquet ?

Il faut que vous me payiez en rubis car ce perroquet est très rare, donc ça fera 50 rubis ! dit le marchand.

Le jour commençait à paraître et Shéhérazade du s’arrêter, mais reprit la nuit suivante.

Je vous l’achète à 30 rubis dit Silloé.

40, et vous l’avez, répondit Sinbad.

Marché conclu ! dit Silloé. Il lui donna les rubis et s’en alla acheter les autres provisions, puis rentra à La Mecque.

As-tu bien fait tout ce que je t’ai dit ? dit Schilanarzade.

Oui,oui,et même que j’ai une surprise pour toi !

J’espère que ce n’est pas une de ces stupides surprises de ton ami ! dit-elle d’un ton exaspéré.

Non, ne t’inquiète pas je l’ai acheté.

Mais tu ne vas pas bien, tu ne crois pas qu’on a assez de problèmes d’argent comme ça et il faut que tu achètes des choses inutiles ! gronda Schilanarzade.

Bon, eh bien, je vais le revendre alors ! s’exclama Silloé.

Non non, maintenant que tu l’as acheté, montre le moi !

Je vais le chercher, dit Silloé ! Quand il revint avec le perroquet ,un cri de joie retentit dans la maison,même que le perroquet en perdit quelques plumes .

Alors ? dit Silloé d’une voix hésitante.

Il est plus que merveilleux, il est splendide , il est époustouflant ! C’est bien la première fois que tu me fais vraiment plaisir ! dit-elle, surprise. Schilanarzade lui sauta au cou et l’embrassa !

Le lendemain matin, Schilanarzade reçut un message adressé à Silloé de la part du calife. Elle l’ouvrit et le lut, il était écrit :« Quelqu’un m’a volé mon perroquet, et je voudrais que tu le retrouves, car je sais que tu es fort et brave ! » La lettre était accompagnée d’un dessin du perroquet. Alors Schilanarzade reconnut tout de suite le perroquet qu’avait ramené son mari la veille.Elle crut donc que c’était son mari qui avait volé le perroquet du calife. Schilanarzade fila aux palais et dénonça son mari.

Sur ces mots, Shéhérazade s’arrêta et reprit le lendemain.

Le calife, apprenant cela, envoya des soldats chez Silloé. Quand les soldats entrèrent chez lui, ils le tirèrent du lit et l’amenèrent au calife. Celui-ci lui posa quelques questions, mais Silloé ne pouvait répondre car il était innocent. Comme le calife en eut assez, il le fit brûler VIF !!

HAAAAAA !!

CE SOIR LA, UN SOLEIL ROUGE SANG SE COUCHA ET UNE MER AGITÉE S’ENDORMIT !!

Sites favoris Tous les sites

20 sites référencés dans ce secteur