Les personnages du film

, par  Mick Miel, Thierry Bourdy , popularité : 11%

Ces personnages sont, pour la plupart, des personnages historiques. Mais ils sont aussi les personnages de notre récit cinématographie et s’inscrivent ainsi dans une dramaturgie.

Les autres personnages, "inventés", doivent être crédibles historiquement

Les Français

Lieutenant Henri de Campion  : Valentin et Thierry (Campion vieux).

Seigneur du Feuguerei, du Boscferei, de la Lande et du Feuc, gentilhomme de François de Bourbon-Vendôme, duc de Beaufort, et Colonel-Lieutenant du régiment d’infanterie de Henri d’Orléans, duc de Longueville.

C’est le héros et le narrateur, il est un peu hâbleur, indiscipliné, courageux et soucieux de son apparence. Il sauvera la belle Catalane des appétits de ses soldats par chevalerie déjà, mais aussi par amour.

********************

Le major Troisville  : Joris

C’est le héros tragique. Il est courageux et mystique. Il a senti sa fin venir et s’interroge sur le sens de la vie. Au petit matin, à l’issue du dialogue de sourd avec le religieux, il ne croit plus à rien un peu comme le narrateur de JP Sartre dans "Le mur". Il mourra en héros pour ne pas décourager ses hommes

********************

Lieutenant Labadie  : Elliot

C’est un peu l’alter ego de Campion, comme lui, hâbleur, indiscipliné, courageux et soucieux de son apparence. Ils sont un peu en concurrence, mais amicalement. Avec les autres ils forment un groupe comme les mousquetaires.

Il est ami avec le major Troisville et sa mort l’affectera beaucoup.aussi

********************

Le capitaine le Breuil : Axel

C’est le frère du lieutenant colonel d’Espanelle. Il est courageux, mais un peu timide. ce qui ne l’empêche pas d’être dans les actions les plus dangereuses. Il est très ami ami Campion et fait partie des Mousquetaires.

********************

Le capitaine d’Alvimar :  : Mickaël

Ami intime de Campion. Il est très sociable et aime discuter. Il fait partie des Mousquetaires.

********************

Le lieutenant colonel d’Espanelle : Célia

Il commande l’attaque de la forteresse avec le marquis d’Arpajon. C’est un soldat sévère et hautain. Toutefois, il apprécie bien Campion.

********************

Le vicomte d’Arpajon  : Hadrien

Louis, duc d’Arpajon (né avant 1601- avril 1679 à Sévérac) marquis de Sévérac, comte de Rodez, vicomte de Montal, baron de Salvagnac, de Montclar et autres lieux est un général de Louis XIII qui joua un rôle de premier plan dans le retour des provinces du sud-ouest (Languedoc et Guyenne) au catholicisme. Il poursuivit sa carrière militaire pendant la guerre de Trente ans en Rhénanie et Franche-Comté, et contre les Turcs au secours de Malte en 1645. Enfin il termina sa carrière comme ambassadeur de France en Pologne. Louis XIV le combla de faveurs, élevant la terre d’Arpajon en duché-pairie.

C’est un grand de la noblesse. Il interviendra peu sur le terrain proprement dit. Il viendra visiter ses hommes la veille de la bataille, accompagné de quelques dames et observera, de loin, la prise de la forteresse.

********************

Le comte d’Espenan : Manon

Le comte d’Espenan est un homme taciturne mais efficace. Il commandera l’attaque de la forteresse avec le marquis d’Arpajon et en deviendra le gouverneur après sa reddition. A la bataille de Rocroy il commandera les troupes françaises face aux Espagnols.

********************

Les deux sergents  : Clément et Maxence

Ce sont des soldats. Ils sont assez frustes, mais très courageux et seront aux premières loges lors de l’attaque de la forteresse. Lors de l’attaque de la ville, ils tenteront d’entrainer la belle Catalane pour lui faire subir quelques violence. Mais le lieutenant de Camion interviendra.

********************

Le religieux  : Vincent

Ce personnage est inventé. C’est un religieux des armées. Il est là pour convaincre les soldats qu’ils mourront pour une juste cause. Il cherchera en vain à faire revenir Troisville sur un terrain philosophique plus propice.

Les Catalanes

Julia : la belle Catalane sauvée par Campion : Éloïse

Ce personnage, comme les autres personnages féminins, est inventé. C’est l’amour de notre héros. Pour le remercier, mais aussi par amour, elle lui fournira une information capitale.

Dans la dernière séquence, le spectateur comprendra et que, pour une fois nos Roméo et Juliette ont pu vivre toute leur vie ensemble

Les autres Catalanes près de l’étang  :

Ces deux personnages féminins, tout comme ceux de la barque et Julia d’ailleurs servent à faire voir la bataille au spectateur d’un autre point de vue (Catalan et féminin), les horreurs de la guerre qui touchent en premier lieu, les femmes, les enfants.

Maria  : Camille

Ana : la catalane qui vient les avertir : Élise

Les Catalanes dans la barque  :

Carme : Stéphanie,

Meritxell : Emma

La présence de certaines de ces Catalanes lors de la séquence de la veille avant la bataille peut suggérer que ces personnages sont des traitres ou que la dure réalité "les force" à composer avec l’envahisseur....

Les femmes dans le camp  :

Ces personnages féminins (ribaudes catalanes ou non et "nobles"), tous inventés, sont là pour construire une atmosphère particulière à la veillée avant la bataille, un contrepied fait de beuverie et de fête, face au désespoir de Troiville et sa lente descente vers l’acception de la mort.

Une femme noble : Anastasia

Une femme noble  : Manon

Julia, la belle Catalane : Éloïse

Franceca, catalane et courtisane  : Ihris

Maria, Catalane  : Camille

Ana, une femme à cheval : Élise

Carme, la danseuse du ventre  : Stéphanie,

Meritxell  : Emma

Une femme  : Amandine

Une « courtisane »  : Marine A

Une femme à cheval : Marine J

Les Espagnols :

Faute voir de leur point de vue, les Espagnols n’ont que le rôle de "méchants". Ils seront donc vus de l’extérieur.

L’officier  : Fabio

Les soldats espagnols  : Antoine, Smaïn, Guillem, Julien, Quentin, Maxime, Corentin

Sites favoris Tous les sites

7 sites référencés dans ce secteur