Renart et la ruche

, par  Yanis Devillers , popularité : 8%

Un jour d’été, alors que Renart cherchait de la nourriture pour sa famille et lui, car le matin précédent sa femme l’avait menacé de le mettre à la porte si il ne s’occupait pas plus de sa famille. Il trouva une ruche qui était non loin de chez lui dans une forêt. Il demanda aux abeilles qui vivaient là de lui donner un peu de miel.

– « Mes Chers amis, dit Renart d’un aire intéressé, pouvait-vous me donner un peu de votre miel si délicat pour nourrir ma famille ?

- Non Renart, nous les abeilles sommes moins bêtes que les autre insectes, animaux ou paysans qui eux vous donneraient de la nourriture. Nous savons que si tu pouvais tu nous mangerais toutes.

- Mais voyons ceci est faux, je vous jure que je vous le rendrai lorsque je pourrai, vous n’allez tout de même pas me laisser mourir de faim avec mes pauvres petits enfants. »

Les abeilles ne tirent pas compte de ce qu’il avait dit et retournèrent dans leur ruche.
Renart repartit d’un aire triste enfin c’est ce que l’on croyait, en fait il était partit se cacher en attendant qu’elles aillent butiner. Une fois les abeilles partis, Renart alla leurs voler tout leur miel.

Une fois le miel mangé, il était rassasié, il s’enfuit, mais il ne savait pas que l’une des abeilles l’avait vu. Celle-ci alerta ses amis insectes pour lui tendre un piège.

- « Mes amis, déclara l’abeille, cela fait des années que Renart nous pille et détruit nos maison, il faut y mettre un terme !!!

- Oui !!, répondirent ses amis.

- Pour cela j’ai imaginé un piège ! Les fourmis, vous allez faire un énorme trou dans la ruche pour que Renart puisse passer sa tête. L’araignée, tu accrocheras la ruche autour de ta taille avec tes toiles pour qu’ensuite tu les coupes, pour que lorsque Renart passera sa tête dans la ruche, celle-ci lui tombe dessus. Moi je m’occupe du miel. »

La semaine suivante, Renart revint avec sa toute sa famille, un gros trou avait été fait dans la ruche.

Renart y mis la tête pour prendre du miel et celle-ci lui tomba dessus, le piège avait fonctionné. Il fut coincé, alors les abeilles en profitèrent pour le piqué puis après appelé un garde royale qui enferma Renart et le fit juger devant le Roi et sa Cour. Lors de son jugement le Roi dit que même 100 pèlerinage jusqu’au cathédrale les plus lointaine ne suffirais à racheté ses fautes et qu’il fallait excommunier Renart.
Mais malgré tout ce que peu dire le Roi l’avocat de Renart avait toujours de quoi répondre alors Renart fut relâché.