Scénario du film sur les éoliennes

Tableau 1

Extérieur/jour : la garrigue /les grillons. Le vent souffle, calme mais puissant. Un vieux moulin.
On entend une douce mélodie (flute, harpe). Éole, en tenue antique (toge et sandales) entre dans le champ.

1/ Il batifole, il glisse, il se laisse porter par la brise comme s’il dansait. Il semble heureux. Il admire le paysage. Il se tourne et sursaute.

2/ Il se promène tranquillement, ramasse une fleur sèche et souffle. Gros plan sur les pétales.

Vue, en contre-plongée. D’énormes éoliennes tournent lentement comme les géants de la mythologie.Tout est très impressionnant hauteur : travelling vertical avec le drone

JPEG -
JPEG -

Musique assourdissante genre cirque mécanique. Le bruit qu’elles font couvre les sons de la garrigue.

Il est très impressionné mais reprend ses esprits, souffle un bon coup et demande

- "Mais qu’est ce que c’est ? (Αλλά τι είναι αυτό ? en Grec)

MPEG - 6.3 ko

Une voix assourdissante venue du ciel tonne :

- "Ne t’inquiète pas, ce sont des éoliennes" Μην ανησυχείτε, αυτά είναι η αιολική en grec

MPEG - 12.7 ko

-  Zeus apparaît, resplendissant et majestueux.

- "On leur a donné ton nom parce qu’elles utilisent ton énergie, l’énergie du vent". Τους δώσαμε το όνομά σας, επειδή χρησιμοποιούν αιολική ενέργεια

MPEG - 19.8 ko

Gros plan sur le visage étonné de Eole.
Il semble flatté mais reste un peu perplexe :

- "A quoi ça sert ?" Τι είναι ;

MPEG - 5 ko

La voix :

- "Ça produit de l’électricité, mais pas polluante, celle là" Παράγει ηλεκτρική ενέργεια, αλλά δεν είναι καθαρό, ότι υπάρχει

MPEG - 20.1 ko

Il fait semblant de comprendre mais manifestement il n’a pas trop saisi

Tableau 2

Dialogue des éoliennes  :

- "Dis-donc Aristée, c’était qui ce type en bas ?" Πες μου Αριστέας, ο οποίος είναι αυτός ο τύπος κάτω en grec

- "Un certain Eole, je crois, un dieu grec..." Ένα Eole, νομίζω, σε ελληνικά θεό

Il rit bruyamment
- "N’importe quoi !" Οτιδήποτε ! Apparemment, il n’a rien compris. Faut dire que ça a dû pas mal changé depuis son époque. Avec la pollution et l’épuisement des énergies fossiles, la planète est au bord du gouffre.

Vision d’apocalypse. Plans sur des cheminées d’usine qui crachent de la fumée, sur des centrales nucléaires, etc.

Tu as raison Clytios, si rien n’est fait, les prochaines générations vont sacrément trinquer...c’est d’autant plus dommage que la solution est sous nos yeux. Avec le vent mais aussi l’énergie hydraulique des rivières, des marées, la chaleur du Soleil et celle au cœur de la terre, l’énergie photovoltaïque sans oublier les végétaux, la biomasse, existent des sources d’énergie qui se renouvellent sans cesse, tout cela sans abîmer notre planète.

Ils restent songeurs...
Et si on en revenait à notre discussion ?

- Écoute, Clytios tu m’agace je t’ai déjà dit que je suis meilleur que toi, je produis plus d’électricité c’est à dire suffisamment pour alimenter 500 foyers et en plus, en hiver, je ne suis jamais malade.

Ils commencent à se disputer...
La caméra s’éloigne...

Tableau 3

Gros plan sur des techniciens. Ils s’adressent tous ensemble à la caméra :
- Vous avez compris, non ? Nous, oui.

Les acteurs vont incarner les techniciens, décrire ce qu’ils font et parler des raisons pour lesquelles il ont choisi leur métier.
Possibilité d’utiliser l’interview ?

Noah  : Dans mon métier d’exploitant/mainteneur de parc éolien, j’ai pour pour mission de m’assurer que les règles de sécurité pour les personnes et les installations sont respectées et que la performance des installations soit optimale.
Il bouge, semble très pressé, la caméra le suit difficilement...
J’aime l’activité, l’action. Restez dans un bureau, moi. Non jamais ! Regardez, quand je dois monter tout là haut pour réparer, je suis tout près du ciel.
On le voit grimper. Vue subjective/aérienne du site.

Intervention de Zeus. Gros plan. Il fait non du doigt.
- Toi, tu restes sur terre...

Alexandre  : Ce n’est pas tout. Sur le site nous devons aussi assurer la maintenance préventive, vérifier, graisser les pièces ou, si besoin est, corriger les défaillances en changeant des pièces. Faire toujours la même chose. Non jamais !
On le suit. Il téléphone, puis travaille sur un ordinateur. On le voit intervenir sur le site, etc. Moi, j’aime la diversité des tâches. S’ennuyer, pas question.

Gaëtan  : Ce que j’aime, c’est que c’est un travail d’équipe. Les responsabilités sont partagées. Par exemple, aujourd’hui, c’est moi qui supervise les interventions sur le site, qui fait les appels d’offre et les commandes pour nos composants. Sans compter que j’ai rendez-vous avec le maire de Leucate pour l’organisation de la fête du vent.

Intervention de Aristée : Léana

- Et les filles ?
- Les trois, étonnés se tournent vers la caméra : quoi les filles ?

Maéva, qui a donc changé de rôle, les poussent du cadre :

- Bien sûr que ce métier est aussi fait pour moi même si nous ne sommes pas encore très nombreuses... Pourquoi ne pourrais-je faire ce métier ? Avoir une femme dans l’équipe est très enrichissant parce que nous avons une manière différente de voir les choses

Rôles  :

- Eole : Joris
- Zeus : Mathieu
- Aristée : Léana
- Clytios : Maeva
- Le technicien qui aime l’action : Noah
- Le technicien qui aime la diversité : Alexandre
- Le technicien qui aime le travail d’équipe : Joris ou Félix
- La technicienne : Maéva

Équipe

Coppa Maona
Etienne Alexandre
Miquel Mathieu
Peiremens Noah
Pommery Mathieu
Reiller Gaëtan
Reiller Joris
Tenil Léana
Félix Castel

Sites favoris Tous les sites

7 sites référencés dans ce secteur