Les handicapés mentaux sont comme nous.

, par   Héloïse Tailhades , popularité : 3%

Cette photographie fait partie de l’exposition "Internats - institutions pour les handicapés mentaux en Russie" par Anastasia Rudenko, photographe russe.
Sa légende dit : "Anna ne peut pas parler mais adore être photographiée. Elle est devenue ma muse. Région de Riazan, février 2012".

Sur cette photographie, on voit donc Anna, une petite fille, qui pose pour la photo avec une fleur rouge derrière l’oreille. Elle se trouve, je suppose, dans un petit jardin fleuri délimité par une palissade en bois.

Je pense que la photographe a pris cette photo de façon à faire passer un message. Pour moi cette photographie signifie que même si on est une personne handicapée mentalement, ça ne veut pas dire qu’on ne peut rien faire et qu’on est forcément très différent. La preuve est que cette petite fille est très coquette avec sa fleur dans les cheveux. Comme l’a dit la photographe, elle adore être prise en photo, comme toutes les jeunes filles. Elle dit aussi qu’elle est devenue sa muse ce qui sous-entend qu’elle l’a prise plusieurs fois en photo. Ces personnes ne sont pas totalement comme nous, mais ça ne change rien, elles ont, comme nous, le bonheur de vivre et sont heureuses comme elles sont. Même si ce n’est pas tous les jours faciles.

J’ai donc choisi cette photographie car elle est porteuse d’espoir. Elle donne envie de sourire. On y découvre une jeune fille coquette, qui aime être prise en photo, ce sentiment d’être toujours jolie et d’aimer être prise en photo est commun à toute les filles. Malgré son handicap, elle est comme moi. Ces personnes n’ont pas notre chance mais, selon moi, elles doivent être traitées avec autant de respect et de considération que n’importe qui.

Sites favoris Tous les sites

6 sites référencés dans ce secteur