Harold Givers

, par  Alexandre Etienne , popularité : 4%

Je m’appelle Harold GIVERS. J’ai dix ans. Je vais rentrer en sixième la rentrée prochaine.
« -Harold !! Prépare tes affaires, je te rappelle que nous partons dans quelques heures.
- Oui maman ! »
Comme ma mère vient de le dire, dans quelques heures je pars, mais pas n’importe où. Je pars en Angleterre, pour visiter une villa dans un village, à quelques dizaines de kilomètres de Londres ( capitale de l’Angleterre ). En fait je déménage car mon père (James) est anglais et sa famille habite là-bas, du coup je ne l’ai jamais vu puisque que mes parents et moi on habite en France. Plus précisément en Savoie, juste à côté de Courchevel, c’est une station de ski...
Alors que nous partons vers l’aéroport, ma mère (Marie) se rend compte que nous avons oublié quelque chose du coup on revient à la maison et j’en profite pour prendre le chargeur de mon téléphone car nous partons pour une semaine et j’en aurais sûrement besoin. Ma tante, Jennifer, a proposée de nous héberger pour la semaine. Je ne l’ai jamais vu, mais papa l’a décrit comme une femme stricte et maniaque. Il m’a aussi dit qu’elle avait une fille, Angelina, mais qu’ elle était séparé de son mari.

L’avion allait décollé , j’attendais ce moment depuis longtemps - je veux faire pilote de chasse ou ingénieur dans le milieu aéronautique plus tard- les turbines du Boeing faisaient un bruit assourdissant et les hôtesses de l’air venaient de prendre place dans leur sièges respectifs...l’avion décolle, j’ai l’adrénaline qui monte.
Après quelques secondes je vis par le hublot la ville en-dessous de moi.
Après environ quatre heures de trajet l’avion commence à descendre...
C’est bon, nous avons atterris, nous enlevons nos ceintures et descendons de l’appareil.
En sortant de l’aéroport, ma mère, mon père et moi prenons un bus qui d’après ma mère va jusqu’au village où se trouve la maison à visiter.

La façade de la maison était d’un blanc splendide et les fenêtres d’un cadre en bois brillant, le toit assez pentu.
L’agent immobilier nous a fait faire le tour de la maison, elle était grande avec plusieurs chambres, une grande pièce à vivre, un grenier...et quand la visite était sur le point de se terminer l’agent immobilier nous a raconté que les propriétaires de la maison déménager car leur fille était en fait décédée.
Ensuite nous sommes partis en taxi chez Jenifer, ma tante.
Dans la voiture mes parents ont discuté et je pense que cette maison nous allons l’acheter...
Ma tante nous accueillit avec enthousiasme et elle nous a montré la maison très chaleureuse dans laquelle elle habitait.
Puis j’ai fait la rencontre de sa fille Angelina, qui est très sympathique et... très jolie !
Elle avait de longs cheveux mi-blond mi-argenté et des yeux d’un bleu très clair.
Pendant le séjour je vais pouvoir perfectionner mon anglais car je ne suis pas totalement bilingue.
Après quelques jours, je me suis habitué au nouveau rythme de vie et surtout au décalage horaire même si ce n’est que d’une petite heure.

Ensuite, mes parents ont décidé d’acheter la maison que nous avons visité.
Du coup on va retourner en France et tout déménager de notre ancienne maison en Angleterre.

Aujourd’hui, c’est le premier jour dans ma nouvelle demeure mais aussi la rentrée des classes...car mes parents n’ont pas pu faire autrement pour avoir la maison avant ma rentré de ma sixième.
Ma chambre est très bien, mes parents m’ont acheté un nouveau lit pour l’occasion.
Le premier jour dans ma nouvelle classe a été très compliqué mais je me débrouille très bien pour communiquer avec les autres, j’ai déjà des affinités avec quelques personnes...Au fur et à mesure, je pense que je vais bien l’intégrer.

Alors que cela ne faisait une semaine que j’habitais cette nouvelle maison, une nuit, j’entendis des bruits ou plutôt des grincements et des gémissements ! On aurait dit que c’était un enfant.
Je décide alors de me lever et d’aller voir s’il n’y a pas quelque chose, j’emprunte l’escalier et je le descends en direction de la salle à manger mais rien a signalé...il n’y a absolument rien non plus dans les autres pièces !
La nuit d’après, la même chose se reproduit et cette fois encore absolument rien dans la maison.
Cette fois, le lendemain matin je décide d’en parle à ma mère. Elle est en train de faire la vaisselle.
" Tu sais maman ça fait deux nuits que j’entends des bruits dans la maison, sa commence à me faire peur.
- Mais non ne t’inquiètes pas voyons, il y a forcément une explication rationnelle... m’interrompit ma mère.
- Que se passe-t-il ? demanda James d’un air soupçonneux.
- Oh rien de grave...Harold dit qu’il entend des bruits la nuits.
- J’entends des bruits et des gémissements...
- Fiston ! Tu c’est très bien que cela n’est pas possible !! Voyons ! Cela doit être le lave vaisselle ou autre..."

De toute façon cela ne servait à rien de persister car mes parents ne voulaient pas comprendre ce que j’avais entendu...ou alors ce que j’avais rêvé...?
Ensuite pendant quelques temps je n’ai plus rien entendu jusqu’au jour, ou plutôt une nuit, j’entendis un gémissement aiguë et une respiration forte, saccadée.
Je pensais alors à ce que m’avez dit mon père et ma mère mais là je savais que cela n’était pas le fruit de mon imagination mais la réalité, alors je pris mon courage à deux mains et me lança dans l’escalier qui menait au rez de chaussé. Je fis le tour de toutes les pièces mais il n’y avait rien d’anormal. Je remonta finalement à l’étage et alla quand même voir dans la salle de bain.
Et soudain je vis une silhouette dans le miroir !
C’était une petite fille, le visage pâle, et de grosses cernes qui se dessinaient sous ses yeux verts. Elle portait une robe rose et encore plus surprenant : elle tendait le bras droit et me fixait des yeux ! Je sortis de la salle de bain et rejoignit ma chambre à grands pas sans faire de bruit pour ne pas réveiller mes parents et je me glissa au plus vite sous ma couette.
Je gardais mon calme et essayais de ne plus repenser à ce que j’avais entendu et vu.

Les jours passèrent et je n’arrivais plus à oublier les choses qui s’était produites.
Je me poser des questions : Est-ce que tout cela était réel ? Si oui, qui était cette jeune fille ? Et pourquoi était-elle dans ma maison ?
Je pensai alors à la fille des anciens propriétaires de la maison, qui était décédée quelques semaines avant notre arrivée. Elle s’appelait Gena, je le savais car dans ma chambre, dernièrement, j’avais trouvé plusieurs photos où elle apparaissait et il y avait marqué "Gena gagnante de son concours" , "Gena voyage PARIS" et des tas d’autre petites notes comme cela sur les photos...
Que peut-elle chercher de toute façon ? Elle n’a rien à faire dans cette maison, enfin normalement, car là elle a encore des choses à faire apparemment...

Du coup quelques nuits après je décida d’aller jeter un coup d’œil dans la salle de bain mais il n’y avait personne, rien du tout. Alors je revint dans ma chambre. Mais quelques minutes après une silhouette blanchâtre apparu autour du lustre de ma chambre. Elle tournait, tournait puis elle finit par sortir de ma chambre. Je la suivit...et d’un coup, je glissa par terre et fit un bruit de craquement sur le sol énorme !! Et j’entendis alors mon père arriver en soufflant et en baillant, je me dépêcha d’aller me cacher dans la salle de bain qui était la pièce la plus proche...
Mon père passa mais ne me vit pas ! J’attendis qu’il soit assez loin pour sortir de ma cachette et revenir à l’endroit où j’avais laissé la silhouette. Mais alors que j’allais partir de la salle de bain la silhouette de la fille réapparu dans le miroir. Elle tendait toujours la main dans la même direction que la fois précédente ! Et c’est à ce moment que je compris enfin que la fille voulait me montrer le grenier.
Et on aurait dit qu’elle avait compris que j’avais compris et elle disparut du miroir et réapparu devant le petit escalier sombre qui menez au grenier !
Je suivit la fille, ou plutôt Gena, ou je ne sais pas qui, car je n’étais sûr de rien, et j’entrai dans le grenier sombre qui n’était éclairé que par la lumière de la lune passant par une petit lucarne remplit de toile d’araignée. Le grenier sentait le renfermé...
La silhouette s’arrêta devant la bibliothèque et elle me fit un signe de son bras. Je fit de même machinalement !
Puis Gena disparu !
Je m’approcha à l’endroit où la silhouette c’était volatilisé et je regarda dans la bibliothèque mais je n’arrivais pas à trouver ce qu’elle voulait me montrer puis je regarda au sol et je vis un petit écart entre deux planches du parquet, il fallait vraiment regardé à l’endroit précis pour pouvoir voir ce petit détails.
Comme je suis très curieux j’essayai alors d’écarter encore plus les planches et sans le faire exprès j’en enlevai une entière et là, surprise !! Où plutôt malheur...d’après moi !
Je compris beaucoup de choses...
Devant moi, sous le parquet se trouvait une arme, un pistolet !
C’était sûrement l’arme d’un crime et à mon avis celui de Gena car tout collé parfaitement : le cambriolage tourne mal car Gena est dans la maison, l’auteur des faits est obligé de faire disparaître la fille mais n’a pas le temps de se débarrasser du mobile et pense pouvoir le récupérer plus tard quand tout est plus calme...!!
Mais qui pouvait être le propriétaire de cet objet cruel qui a brisé plusieurs vies ?? Et si il le faut la personne allait revenir pour reprendre ce qui lui appartenait dans pas longtemps.
Je refermai le morceau de plancher et retournai me coucher.
Je ne savais pas si il fallait que je réveille immédiatement mes parents ou que je me taise tout simplement car de toutes façon qui pouvait bien me croire ? Personne n’aurait cru cette histoire de fantôme-guide !?
Alors j’eus une idée, faire semblant d’avoir trouver l’objet en trébuchant sur la planche dans laquelle se trouver l’arme. Mais en prenant le soin d’être a côté de mon père ou de ma mère pour n’éveiller aucun soupçon sur quoi que ce soit !
Le lendemain je fis ce que j’avais prévu, je montai dans le grenier, pendant que ma mère cherchait un livre dans la bibliothèque.
Je m’approchai de la planche qui recouvrait ma découverte. Je tombai alors volontairement par terre et j’ouvrai la planche dans le même temps...
Ma mère s’affola :
"Ça va ?!
- Oui très bien, j’ai juste glissé...
Puis ma mère vu ce qu’il y avait sur le plancher et dit :
- Mais qu’est-ce que cela fait ici ?? Pourquoi ?...James vient au grenier !!
- Oui j’arrive !
Quand mon père arriva, il fut surpris il regarda ma mère puis le sol et à nouveau ma mère.
- Comment est-ce possible ? Il faut immédiatement appeler la police ! Surtout ne touchez a rien !!
- Ok..."
Effectivement, après quelques minutes, la police arriva et ma mère me mis dans ma chambre et me dit de ne pas en sortir tant qu’elle ne me l’avais pas autorisée.
Et enfin ma mère est venu me chercher et elle m’a dit d’un air triste :
"Cette arme a servi à un meurtre Harold, la police nous dira dans environ une semaine à qui elle appartenait et pourquoi elle était là...ton père et moi on pense que c’est en rapport avec la fille des anciens propriétaires qui est malheureusement décédée.
- Ah ok"
Et je me tut car je n’avais plus rien à rajouter.
Je pense que j’avais fait ce qu’il fallait faire car grâce à moi nous allions peut-être découvrir qui avait réellement tué Gena.

Effectivement, environ une semaine après des policiers sont revenus ils ont demandé à mes parents si nous avions toujours le même jardinier que la famille McFlint (les anciens propriétaires). Et là je compris tout, sauf mes parents qui eux n’avez toujours pas compris, mais un des policier leur expliqua tout depuis le début.
"Comme vous devez le savoir, la fille des anciens propriétaires de votre maison est décédé, suite à un cambriolage qui a...comment dire...mal tourné !
Nous ne savions toujours pas qui étaient les auteurs du cambriolage mais bien évidement, avec les découvertes que vous avez effectuées nous avons analyser les douilles tirer le soir du crime et donc nous pouvons affirmer sans problème que le tueur de la fille est : votre jardinier ; Mr Lord shower !
Il aurait laissé le mobile de son meurtre ici, sachant qu’il vient souvent, il pensait peut-être le récupérer plus tard...bref, grâce à vous nous avons été plus rapide.
Et d’ailleurs durant la semaine prochaine, mercredi plus précisément, vous serez récompensé d’une petite somme pour cela."
Ma mère restait bouche bée tandis que mon père pousser des "ohhh" et des "ahhh" d’exclamation...

Alors que je réfléchissais à mon exploit même si personne ne savais ce que j’avais fait, je vis apparaître Gena devant l’entrée
J’interpelle alors ma mère et lui dis :
"Regarde maman !!!
- Qu’est-ce qu’il y a ?
- Tu ne vois donc pas là-bas dans le coin de l’entrée ?!
- Voir quoi ?
- Non rien...Je me suis trompé..."
On aurait dit que ma mère ne voulait donc pas voir ou alors, ne pouvais pas voir ce que moi je voyais ! Gena me souriait et là je ne pouvais pas me trompais, je la reconnaissais bien car elle était comme sur les photos que j’avais vu en visitant la maison.
Puis je la vis disparaître lentement à la lumière du soleil !
J’avais résolu d’un côté cette enquête à moi tout seul et grâce à...un fantôme !!

Deux jours plus tard, sur le journal on pouvait voir toutes les étapes qui ont servi a résoudre le crime et la photo du jardinier qui souriait d’un air malicieux avec ses dents jaunes...mais le pire c’est qu’il était marqué en gros et en gras "Après avoir été condamné par la justice : il se suicide !" Je n’en revenais pas, Lord SHOWER s’était suicidé...

Les parents de Gena sont venus chez nous dîner et ils nous ont remercié pour ce que l’on avait fait même si ce n’était pas grand-chose.
Et le lendemain le cours de ma vie reprit normalement malgré toutes les idées que j’avais en tête !

Sites favoris Tous les sites

20 sites référencés dans ce secteur