Timoté et les mystères de la borne 5837

, par  Mathieu Pommery , popularité : 5%

Timoté et les mystères de la borne 5837

Tout commence en ce samedi 1 décembre 1994. Comme chaque année, les plus petits sont heureux de pouvoir enfin ouvrir leur calendrier en attendant impatiemment les 25 jours synonymes de joie pour tous les enfants catholiques. Timoté lui, attend inlassablement tout le temps pourquoi me direz vous,et bien car fan de jeux-vidéo le terme "addict" serait même plus approprié, il attend les week-ends afin de pouvoir se rendre à la salle d’arcade situé au 4 rue des pissenlit à Paris. Ses parents des gens assez jeunes, sa mère est chef de production à l’usine des Bêtises de Cambrai (c’est pour cela qu’elle fait beaucoup de trajets, elle n’est présente que le week-end et son père est maire de Paris et il est du genre à chérir son fils. C’est pour cela que Timoté a le droit seulement en week-end de partir tout seul à la salle d’arcade. Il a 250 francs de budget pour 1 week-end ce qui pour l’époque est considérable. Donc, comme à son habitude, il part de chez lui vers 10 H du matin pour marcher jusqu’à la salle. Cette promenade représente seulement une petite vingtaine de minutes alors pendant ce temps,Timoté pense au score qu’il pourrait faire au jeu auquel il va jouer pendant de longues heures. Il lui arrive même de réfléchir à ce que les gens pensent de lui pendant qu’il joue et à ce moment là, il se dit qu’il va trop loin et se demande même si il ne pourrait pas s’embrouiller l’esprit. Une fois arrivé à la salle d’arcade, il a un rituel très spécial : d’abord, il reste quelques secondes devant la devanture de la salle d’arcade car il la trouve très jolie ; c’est une petite devanture d’à peine 4 mètres de large, elle est composée d’une grande baie vitrée qui en recouvre les trois quarts de la surface totale et, en haut de cette baie vitrée, on peut voir une affiche en bois sculpté où il y est gravé la bannière "arcade 78". Après avoir admiré pendant quelque seconde cette devanture, il rentre dans la salle et il discute, souvent quelques dizaines de minutes avec le gérant et le propriétaire de la salle d’arcade : c’est une personne passionnée de jeux vidéo. Dès que quelqu’un commence à discuter " jeux" avec lui, c’est comme un tourbillon qui l’emporte dans sa passion, et il peut passer des heures à parler avec lui ; et Timoté n’a pas échappé à cela, il passera trente minutes à parler avec le gérant de la salle puis vient enfin le moment tant attendu ou il se met à jouer. Il commence par quelques parties d’ overdrive( un jeux très addictif qui se passe dans les années 2050, la terre n’a plus de ressource donc chaque humain est livré à lui même, cela fait très longtemps qu’il n’y a plus de gouvernement et il incarne Jania une jeune fille très douée en survie c’est ce qu’il lui permettra de survivre...), puis il fait des parties de baby-foot avec Gaïtan, un autre passionné qui peu à peu est devenu le meilleur ami de Timoté. Après l’avoir gagné 10-2, il se met à son jeu préféré : Pac-man. Il sait très bien qu’il va y rester très longtemps alors il commence par une partie mais, pour ceux qui s’y connaissent un peu en jeux vidéos, dans la plus part des jeux d’arcade, quand on a gagné, on a fini la partie, donc soit on insère un nouveau jeton soit on arrête mais dans pac-man, ce n’est pas la même histoire, quand on a gagné, quand on a mangé tous les petits points jaunes sans mourir, on recommence et cela jusqu’à que l’on a plus de vie.Et c’est pour cela que la première partie de Timoté dura 3 H et 28 min car étant très fort il recommence inlassablement. Puis il fait quelques parties pas très intéressantes ou il perd assez vite mais arrivé à la sixième partie, la machine commence à ne plus reconnaître les commandes. Alors il se dit que c’était juste parce qu’elle a un peu chauffé puis le bonhomme commence à se contrôler tout seul ! Généralement, ça le dirige vers un mur parfois même bizarrement, là, il transperce le mur ce qui est normalement impossible.Alors il appelle le gérant ; il a l’habitude car il a déjà eu un problème de ce genre, il y a quelques mois. Le gérant arrive,il démonte le capot arrière de la machine et l’éteint puis la redémarre. Alors, il y a de nouveau l’écran d’accueil du jeu puis le vendeur insére une pièce et dit d’une voix douce :"C’est bon, tu peux jouer, mon grand" alors Timoté répond : " merci, Alain".
Alors, il recommence sa partie et de nouveau, la machine se met à contrôler son personnage et à l’envoyer dans le mur, mais cette fois, il ne prend pas l’initiative d’appeler Alain ! Il se dit "voyons ce que ce bug a dans le ventre donc il continue de plus en plus et cela devient de plus en plus injouable jusqu’au moment où il entend une voix chuchoter dans son oreille :"Pourquoi veux-tu savoir ?".
Alors il regarde autour de lui personne à part le vendeur au fond de la salle puis, il crie :"Qui es-tu ?".
Un nouveau chuchotement résonne dans son oreille :"Anna".
A ce moment-là, il s’efforce de réfléchir : connaît-il ce nom ? Puis il se souvient de ce journal qu’il avait lu car il s’ennuyait. Dans ce dernier, il était inscrit un article qui parlait de la mort d’une jeune fille d’un orphelinat. Cette jeune fille était morte écrasée sous un bloc de béton après l’effondrement de l’orphelinat. Son corps était maintenant dans les catacombes du sous sol de Paris, enfin ce qu’il en reste : elle s’était faite démembrée. Soudain, Timoté se sent comme attrapé par une sorte de main géante avant de se faire écraser contre le mur du fond et puis plus rien, il s’est évanoui ! Il ne se réveille qu’une fois arrivé à l’hôpital Saint Bolenaise où on le soigne pour diverses fractures. Il en sort six mois plus tard. Aujourd’hui il vit bien il va a l’école tous les jours.Mais aucun chercheur qui s’est penché sur le sujet n’a réussi à trouver une théorie probable sur ce phénomène paranormal !

Sites favoris Tous les sites

20 sites référencés dans ce secteur