Critique du film le labyrinthe de Pan

, par  Rachel Julia—Sanchez , popularité : 4%

Le labyrinthe de Pan est l’histoire d’une petite fille, Ofélia, qui suit sa mère Carmen enceinte, retrouver son nouvel époux, le capitaine de l’armée franquiste. Ofélia est une enfant qui n’a pas toujours eu la vie facile, son père ayant disparu alors qu’elle n’était qu’un bébé, elle a était élevé seul par sa mère. Pour comblé le manque qu’elle ressent, elle se réfugie dans les contes et peut avoir tendances a ne plus savoir faire la différence entre ce qui est réel et ce qui ne l’es pas. Ofélia découvre très vite que le nouveau mari de sa mère le capitaine Vidal est loin d’avoir un cœur d’or et qu’il ne s’intéresse a sa mère juste pour le "fils" qu’elle devrait lui donner. Ofélia va découvrir un labyrinthe près de sa nouvel maison et y rencontrera un faune qui lui expliquera qu’elle est censée être la princesse disparu d’un monde magique et qu’elle doit réussir trois épreuve pour pouvoir y retourner.

L’histoire se passant un peu après la guerre d’Espagne, en 1944 je trouve que le message politique est assez fort car l’on remarque tout de suite que le réalisateur, Guillermo del Toro, est plutôt du côté de la résistance des maquisards.

Je pense que ce film est un film fantastique étant donné le fait que l’on doute toujours entre le réalisme et le fantastique, le fait que Ofélia soit toujours la seule qui se rendent compte que des actes fantastique se produisent. La fin nous déroute aussi un peu.

J’ai beaucoup aimé ce film, j’ai trouvé que l’histoire secondaire entre les franquiste et les révolutionnaires maquisards était très intéressante et que malgré tout le doute entre le fait de savoir si Ofélia s’imagine tout ou si tout est vrai restait constant.

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur