Un noël dangereux

, par  Maywenn Khadar, Romain Gimbernat , popularité : 13%

"Mes chers enfants je vais vous avouer quelque chose."
C’était voyons ... ! en 1953, le soir de Noël chez mes parents. Il y avait toute ma famille, mes parents, mes grand parents, mes tantes, mes oncles, et tous mes cousins et cousines. Nous mangions une grosse dinde, du saumon et la bûche de ma grand-mère. J’allais me coucher un peu plus tôt que ma famille, en espérant que le Père Noël passera au plus vite.
Je finis par m’endormir. Mais dans la nuit, j’entendis un bruit, je descendis vite au salon, persuadé de voir le Père Noël. J’allai donc très discrètement voir ce qui se passait. Et là tout d’un coup en passant devant la cheminée, quelqu’un m’attrapa. Je n’avais pas eu le temps de reconnaitre la personne. Et après …. et bien je me souviens plus trop, il me semble que je m’étais endormi.

Je me suis réveillé dans un endroit étrange, j’étais encore très fatigué, j’étais dans une forêt sombre, froide avec, au fond d’une allée, des lumières. Je me dirigeais vers ces lumières en espérant me réchauffer au coin d’un feu. Et en arrivant au fond de l’allée, je me suis aperçu que c’était une très belle maison, avec des lumières qui clignotaient. Je voulais entrer, donc j’ai frappé à la porte. Un petit être m’a ouvert la porte. Il ne parlait pas, il ne faisait que des signes. Il m’indiquait d’entrer et m’amena dans une sorte d’usine remplie de couleurs. Il y avait des centaines de petits êtres identiques à celui qui m’avait accueilli en arrivant. Un de ces petits personnages me conduisit dans une chambre pour la nuit. Cette magnifique chambre était immense, il y avait plein de jouets. Cette chambre était parfaitement faite pour moi !
Un bruit me réveille, c’était un bruit horriblement fort ! J’allai voir à la fenêtre et là je ne vis que du blanc ! C’était un vrai ballet de flocons de neige, il y avait une grosse tempête de neige. Une dame un peu âgée vint me voir. Elle me proposa de me faire visiter les lieux. On arriva devant une porte. Elle me fit entrer. C’était une immense bibliothèque avec plein de livres. Il y avait des étagères très hautes, avec, bien sûr, des échelles pour arriver en haut.
- "Jack, cherche ton livre" me dit la vieille dame.
- "Mon livre ! Quel livre ?" demandais-je.
- "Ton livre, le livre où il y a toute ta vie expliquée. Tu le trouveras dans la section ‘’J’’" m’expliqua-t-elle.
Je fis ce que me disait la dame. Au bout d’un bon moment, je finis par trouver le livre. Je l’ouvris et je vis plein de photos de moi. Comme si quelqu’un me suivait partout. En voyant tout cela je n’avais plus qu’une envie, c’était de partir en courant,. Et c’est ce que je fit ! Sauf que je ne connaissais pas du tout cet endroit. Je courus de plus en plus vite. En vain... La personne qui m’avait amené jusqu’ici m’avait rattrapé. Cette fois-ci, je pus la voir. C’était un vieux monsieur. Le froid m’avait frigorifié, le vieil homme me prépara un bon chocolat chaud. Et c’est à ce moment là que je m’aperçus que l’homme m’ayant amené ici était très gentil et accueillant. A partir de là, je ne me souviens presque plus de rien. Je me suis ensuite réveillé dans ma chambre. Toute cette histoire est devenue un rêve, dès mon réveil. Mais quelque chose est bizarre depuis cette aventure, tous mes noëls sont encore plus magiques qu’avant.
- "Mais grand-père ton histoire est absolument merveilleuse"
- "Et oui les enfants".