La fille étrange

, par  Audrey Pajaud , popularité : 3%

Louise et Thomas forment un couple très heureux. Ils vivent à Tours, en centre-ville. Le couple possède une grande maison avec un vaste jardin. Louise et Thomas ont tous les deux une bonne situation professionnelle. Tout semble leur sourire. Il y a pourtant une ombre au tableau, ils n’ont pas d’enfant et aimeraient par dessus tout en avoir un. Le couple essaie déjà depuis plusieurs mois, sans résultat.

Thomas propose alors de faire des tests de stérilité. Ils prennent rendez-vous à l’hôpital, et vont y faire font différents tests et rentrent chez eux. Quelques jours plus tard, le couple reçoit les résultats. Louise annonce très heureuse qu’elle n’est pas stérile.
Quant à Thomas, il constate tristement que lui ne pourra pas avoir d’enfant. Sur le moment, ils sont dévastés. Mais Louise réfléchit et propose à son mari d’adopter un enfant. Il décide de penser à sa proposition.

Une semaine plus tard, le couple contacte une agence d’adoption qui organise un rendez vous pour le 24 mars, dix jours plus tard. Le jour prévu, le couple se rend au rendez vous fixé. Arrivés à l’agence, une femme les accueille et les fait entrer dans son bureau. Elle leur pose une série de questions, par exemple si ils ont une bonne situation financière, leur maison...

Le lendemain, elle fait une visite d’inspection de leur maison pour savoir s’il y a la place d’accueillir un enfant. La femme est assez confiante pour l’adoption. Elle leur parle même d’une enfant susceptible d’être adoptée par le couple. Cette petite fille s’appelle Léa, elle a neuf ans. Elle a été placée en famille d’accueil au moment de sa naissance car elle est née sous X. Après ce rendez vous, Louise et Thomas rentrent chez eux, pleins d’espoir pour Léa.

Le 13 avril, le couple est à la maison, regardant tranquillement la télévision, quand, soudain, on sonne à la porte. Louise se lève du canapé et va ouvrir la porte. Quand elle ouvre, elle voit la femme de l’agence d’adoption avec une enfant, Léa. Louise les fait entrer. Une fois les présentations faites, et voyant Léa à l’aise dans son nouveau foyer, la femme de l’agence repart.

Le lendemain, le couple et la jeune fille partent faire des courses, et décident d’acheter des petites choses pour Léa. Ils se promènent dans les rayons en cherchant ce qui pourrait lui plaire. Arrivés devant la boucherie, Léa tourne vite la tête, comme si elle ne supportait pas la vue de la viande. Thomas, qui l’a remarquée, lui demande si tout va bien. Elle répond que oui, et ils continuent de faire leurs courses comme si rien ne s’ était passé.

Il est 22h, la famille va se coucher. Dans la nuit, Thomas est réveillé par un bruit provenant de la salle de bain. Il décide de monter voir se qui se passe. Quand il ouvre la porte, il voit Léa devant le miroir avec un mouchoir plein de sang et Louise à côté d’elle. Thomas demande ce qu’il se passe. Sa femme répond que Léa s’est ouvert la lèvre et qu’elle lui fait un pansement. Thomas ne pose pas plus de questions, mais remarque quand même que sa femme n’a pas l’air très bien, et semble avoir peur. Comme elle lui répète que tout va bien, il n’insiste pas. Tout le monde retourne se coucher.
Le lendemain matin, Thomas n’a pas oublié la scène de la nuit. Comme sa femme ne travaille pas ce jour là et que Léa est à l’école, il en profite pour lui poser des questions, mais Louise le rassure et va préparer le déjeuner.

A midi, Léa rentre et Thomas l’accueille en l’embrassant et lui demande si elle a faim. La petite fille lui demande ce qui est prévu à manger. Thomas lui répond viande rouge et pommes de terre. Léa se fige. Thomas s’inquiète et lui demande s’il y a un problème. Léa répond qu’elle est simplement végétarienne. Thomas est étonné, l’agence ne leur avait pas dit. Le repas se passe dans le calme, Léa ne mange que les pommes de terres. Thomas décide tout de même d’appeler l’agence d’adoption car il n’est pas content qu’une information aussi importante ait pu être oubliée. Léa, qui paraît stressée, lui demande de ne pas le faire, disant que ce n’est pas grave. Thomas, hésite, puis repose le téléphone.

Léa repart à l’école et Thomas décide d’en discuter avec sa femme. Il lui fait part de ces inquiétudes, du comportement de Léa... La discussion est courte, il laisse sa femme aller faire la sieste pour qu’elle se repose car depuis quelques temps elle est malade.

De jour en jour, sa femme semble de plus en plus fatiguée. Thomas décide d’appeler le médecin car il s’inquiète. Le médecin ausculte Louise et lui pose quelques questions mais ne trouve rien d’anormal. Le lendemain, Thomas part travailler, laissant à la maison Léa qui n’a pas école et sa femme qui se repose.

En rentrant du travail vers 18h30, il pose ses affaires et va voir Léa et Louise. Quand il monte les escaliers, Léa sort discrètement de la chambre de Louise. Il s’étonne et se demande ce qu’elle faisait mais il va d’abord voir sa femme. Elle semble endormie. Il essaye de la réveiller mais n’y arrive pas. Au bords des larmes, il appelle les pompiers. Quelques minutes plus tard, l’ambulance arrive, mais Louise est décédée. Malgré le chagrin, il ne peut pas s’empêcher de penser que Léa y est pour quelque chose.

Trois jours plus tard, Thomas est dévasté par la mort de sa femme, mais il a toujours des soupçons et profite de l’absence de Léa pour faire des recherches sur elle, avant et après son arrivée chez eux.

Après des heures de recherche, il en est convaincu, Léa est un vampire. Mais déjà celle-ci rentre de l’école. Il est distant et n’ose pas l’approcher. Quand elle monte dans sa chambre, il court vite au téléphone et demande si l’agence d’adoption peut venir récupérer Léa en prétextant que la mort de son épouse l’empêchera d’être présent et d’être un bon père pour la petite fille. L’ambiance à la maison est triste. Chacun regarde l’autre de façon bizarre.

Une semaine plus tard, l’agence d’adoption vient récupérer Léa. Quand elle part, Thomas jette toutes ses affaires à la poubelle. Il regrettera toute sa vie d’avoir adopter Léa car il est persuadé que c’est à cause d’elle que Louise est morte et que c’est parce qu’il est stérile qu’elle a voulu l’adopter. Depuis, il vit seul dans sa grande maison, sans son épouse qui lui manque.