Souvenir douloureux

, par  Dorian Lopez , popularité : 8%

Un vendredi d’été je vais à l’école accompagné de ma maman. Je suis à cette époque en grande section de maternelle à Ille/Tet.
Maman me dépose dans la classe car quand on est petit, les parents doivent nous accompagner. La matinée débute, la maitresse lit des histoires puis nous apprennent les mathématiques. La matinée est bien chargée en maternelle...

L’heure de la récréation arrive, nous sortons tous pour jouer dehors nous avons beaucoup de chance car il y a un beau soleil. La maitresse à la fin de la récréation nous demande, comme à son habitude, de nous ranger par deux par deux. A ce moment, je suis posé contre un poteau à attendre calmement que mes camarades soient rangés. Et tout d’un coup, sans que je puisse faire quoi que ce soit, je perds l’équilibre et je tombe de tout mon poids d’enfant sur mon bras.
Je ressens une affreuse douleur indescriptible avec des mots.....

La maitresse me voit pleurer et crier très fort. Elle vient de suite vers moi me demandant ce qu’il se passe. Je n’a pas la force de parler, j’’ai très mal. Elle décide de passer mon bras sous l’eau en me voyant me le tenir . Après elle me fait rentrer en classe avec mes camarades. Je dois attendre midi "l’heure des mamans"...cela me parait carrément insurmontable mais quand on est petit, on a pas le choix.....
Midi sonne, maman arrive, à ce moment j’ai très peur de lui dire que j’ai affreusement mal !!!
nous rentrons donc à la maison. Le chemin jusqu’à là est long à cause de mon affreuse souffrance. Papa arrive du travail, il me voit pleurer à chaude larmes et il décide de me conduire aux urgences à Perpignan. Encore un affreux trajet...
Je me souviens encore aujourd’hui de ce long trajet de ma souffrance..
Nous arrivons aux urgences après 40 minutes de voiture. Un médecin me prend en charge, je passe une radio puis on me manipule. Dans ma tête, je me dis "ça va jamais s’arrêter cette douleur ! Aidez moi par pitié !!!!
Après une longue attente, les résultats de la radio arrivent. Le verdict tombe "coude cassé !!"
Les soins débutent. On m’allonge puis on me pose un plâtre pour immobiliser ce coude si douloureux. Aprés cela on m’emmène dans une chambre, on m’installe sur un lit en attendant le médecin qui arrive quelques minutes plus tard. Là, il annonce à mes parents que je dois rester à l’hôpital.. Je ne veux pas rester seul ici. NOOONNNNN !! Mais je suis obligé pour guérir au plus vite. J’y reste vingt et un jours au total, entouré d’infirmière, de médecins et de mes parents qui se relaient à mon chevet.
Le jour de ma sortie est enfin là ; Quel bonheur de quitter l’hôpital et surtout de ne plus ressentir cette affreuse souffrance. Six mois plus tard, après une longue rééducation mon coude est totalement guéri mais dans ma tête ce souvenir reste le pire de ma vie.