Empoisonnement au collège

, par  Amélie Espinas , popularité : 15%

Ce matin du mois de juin 2013 n’avait rien de particulier à première vue, mais pourtant, une enquête policière sérieuse était en cours au collège d’Ille sur Têt.
En effet, un élève avait été empoisonné. Emmené à l’hôpital d’urgence, il était aujourd’hui hors de danger mais les soupçons se portaient sur plusieurs personnes. Monsieur Dupuis, le professeur de mathématiques et moi-même, avions décidé de connaître la vérité car le camarade empoisonné, Pierre, n’était autre que mon meilleur ami.

Nos premiers soupçons s’étaient portés sur les cantiniers, que nous nous étions empressés d’aller interroger.

- " Y a t-il eu d’autres victimes d’empoisonnement ?
- Non, seul le pauvre petit Pierre a été victime.
- Qu’ y avait-il ce jour-là au menu ?
- Salade verte, poulet au curry et abricots du Roussillon.

Rien ne laissait sous entendre la culpabilité du cantinier.
Nous décidâmes donc de nous diriger vers la famille. C’est le beau-père de Pierre qui nous reçut, encore sous le choc.
- "Pierre est encore très affaibli, nous dit-il, et nous attendons les résultats d’analyse d’une minute à l’autre.
- Y a t-il des aliments auxquels il est allergique ?
- Pas à notre connaissance. Nous sommes installés depuis peu dans la région et ....
Le téléphone sonna, il s’empressa de répondre, c’était certainement les résultats apportés par l’hôpital, qui seraient peut-être la clé de la résolution de cette énigme.
A la fin de la discussion téléphonique, le verdict tomba : Pierre avait des traces de produits chimiques dans lesang.
Monsieur Dupuis et moi-même fîmes le lien avec les abricots mangés la veille. Les traces des produits chimiques provenaient certainement des pesticides contenus sur la peau des fruits. Le changement d’environnement et de traitements agricoles avaient été reçus comme un choc par l’organisme de Pierre qui ne l’avait pas supporté.
Ce n’était donc pas un empoisonnement volontaire mais bel et bien un hasard qui avait failli coûté la vie à mon ami. L’enquête policière en tira les mêmes conclusions et Pierre revint au collège pour fêter la fin de l’année scolaire en prenant bien soin de peler tous les fruits qu’il mangeait !