Lewis Carroll

, par  Mick Miel , popularité : 4%

Lewis Carroll (1832-1898. Nationalité : anglaise.

Biographie

Charles L. Dodgson est né à Daresbury (Lancashire) le 27 janvier 1832, fils de pasteur. Il entre à 18 ans à Christ Church, une section de l’Université d’Oxford. Il est successivement licencié ès lettres en 1854, maître ès lettres, professeur à l’Université en 1857. Depuis 1855 il est employé à la bibliothèque d’Oxford. Il mène désormais de front son travail de bibliothécaire, ses cours particuliers, les cours à l’Université et la collaboration à des revues littéraires.

C’est à la même époque qu’il rencontre la petite Alice Liddell, l’une des filles du doyen, pour qui il écrira les aventures d’Alice.

Brouillé avec les parents Liddell en 1865, il ne revoit Alice qu’en 1891. Il a rencontré d’autres petites filles qui deviennent ses amies : Gertrude Chattaway vers 1875, Isa Bowman en 1887. Après avoir renoncé à l’enseignement à Christ Church, Carroll enseigne la logique dans une école de jeunes filles d’Oxford. Il meurt en 1898, laissant inachevé son traité de logique, Symbolic Logic.

Dès l’âge de 13 ans, le jeune Dogson s’adonne à la publication de petites revues littéraires élaborés avec ses frères et soeurs, qu’il rédige et parfois illustre lui-même, à l’usage des hôtes du presbytère de Croft (Yorkshire) où exerce son père : La Revue du Presbytère, La Comète, Le Bouton de Rose, l’Etoile, le Feu Follet, Le Parapluie du Presbytère, etc., avec des poèmes et chansons de sa composition, un "courrier des lecteurs" et de courtes parodies de romans contemporains.

A partir de 1855, il écrit des poèmes pour The Train, désormais sous le nom de Lewis Carroll. Il publie un recueil de poésies sous le titre Fantasmagorie et autres poèmes (Phantasmagoria and Other Poems) en 1869, et un autre long poème, La Chasse au Snark (The Hunting of the Snark) en 1876. Sous son vrai nom, Dodgson est l’auteur de plusieurs ouvrages de mathématiques et d’un traité de logique dont il a publié seulement la première partie en 1896, Symbolic Logic, Part I, Elementary (Macmillan).

Si l’on en croit son Journal, c’est un jour d’été 1862, le 4 juillet exactement, à l’occasion d’une promenade en bateau avec les filles du doyen Liddell, que Carroll raconte pour la première fois l’histoire d’Alice sous terre qu’il a "entrepris d’écrire pour Alice". En 1864, ce récit devient Les Aventures d’Alice au Pays des Merveilles. Il le publie à compte d’auteur chez l’éditeur Macmillan en 1865. Carroll publie le fac-similé du manuscrit original d’Alice’s Adventures Underground en 1886 (Macmillan). Alice est également l’héroïne de :

De l’Autre Côté du Miroir et de ce qu’Alice y trouva (Through the Looking-glass and What Alice Found There, Macmillan, 1872).

Alice racontée aux petits enfants (The "Nursery" Alice, Macmillan, 1889)

Lewis Carroll commence à dessiner très jeune, pour illustrer l’une des petites revues familiales qu’il rédige lui-même, Le Parapluie du Presbytère. La manière de ces premiers et nombreux dessins est proche de celle de Rodolphe Toepffer, de Wilhelm Busch, et surtout d’Edward Lear, alors très à la mode en Angleterre, et dont les créatures bizarres (l’invisible Quangle Wangle) ont pu inspirer Lewis Carroll.

Le trait sauvage et impulsif, nerveux et arsénieux, y est souvent chargé d’envolées sulfureuses saillies de la plume comme pour griffer ou déchirer le papier... Malgré son manque évident de technique, Carroll y témoigne de dons réels pour dessiner. (Patrick Roegiers, Le Visage regardé ou Lewis Carroll dessinateur et photographe, p. 11)

La passion de la photographie naît chez Carroll vers 1856. Elle dure jusqu’en 1880.

Lewis Carroll sur Internet
Visiter le Site officiel sur Lewis Carroll

Vous cherchez des informations sur Lewis Carroll...Voici le site Alice au pays du Net, réalisé par Allison Gaulier pour tout connaître sur l’auteur d’Alice.

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur