La cantine des collèges : ras le bol !

, par  Amélie Espinas , popularité : 4%

Depuis la loi du 13 août 2004 qui décentralise la responsabilité de la restauration dans les collèges, un nouveau système appelé liaison froide est apparu dans tous les services de cantine des collèges du département des Pyrénées Orientales.
C’est depuis 2011 que notre département est concerné par cette liaison froide qui consiste à mieux conserver le produit alimentaire entre sa fabrication et sa consommation. Le collège Pierre Fouché a été l’un des derniers établissements scolaires du département à passer à la liaison froide. D’abord préparés dans une cuisine centrale, les plats sont ensuite livrés dans une cuisine dite "satellite" en liaison froide.
Equilibrée, variée et fractionnée en ration, cette cuisine répond, selon des études de spécialistes,aux besoins nutritionnels d’un enfant, mais répond t-elle aux attentes de nos collégiens ? "Elle est beaucoup trop aseptisée" s’exclame un élève interrogé dans la cour lors de notre enquête menée sur la liaison froide dans les collèges.
Arthur, 13 ans, nous confie même que si les élèves en veulent un peu plus que la portion donnée, ils ne peuvent pas en avoir davantage, sous prétexte que la ration donnée est étudiée pour chaque élève. " Si on veut rajouter du sel, on ne peut même plus ! ajoute t-il ! c’est fou !"
Julie, élève de sixième nous confie que sa grande soeur a connu la cantine avant la liaison froide, "c’était plus familial, dit-elle, les plats étaient meilleurs et tout aussi variés, ça ressemblait à la cuisine de la maison !"
La semaine dernière, du 8 au 14 octobre 2018, c’était la semaine du goût, "à quoi cela sert-il aujourd’hui ? "lance Hugo, 14 ans, élève de troisième (...) "La liaison froide exige ainsi que tout autre aliment provenant de l’extérieur ne peut circuler, respectant ainsi les codes d’hygiène et de bonne conservation des produits. Aujourd’hui, nous avons l’impression que tout est pareil pour tout le monde. Les mesures d’hygiène qui sont prises sont trop strictes me semble t-il. La cuisine est beaucoup plus industrialisée qu’avant, nous avons l’impression de ne manger que des produits transformés et non frais..."
A l’heure où la société tend vers une alimentation plus saine axée sur le développement du " bio", du "sans gluten" et " sans sucres ajoutés", la liaison froide ne parait-elle pas déjà trop restrictive, voire passée de mode ?

Sites favoris Tous les sites

20 sites référencés dans ce secteur