Critique du film "harrison flowers"

, par  Romane Traby , popularité : 5%

PERSONNAGES :
- Harrison est un photojournaliste à Newsweek. Gagnant du prix "Pulitzer"
- Sarah est la femme d’Harrison. Elle travaille aussi à Newsweek
- César et Margaux sont les enfants de Sarah et d’Harrison
- Kyle est un photojournaliste pour l’AFP
- Sam est le patron d’ Harrison et de Sarah
- Yeager est un photojournaliste ami d’Harrison. Gagnant du prix "Pulitzer"
- Marc est un photojournaliste rencontré en Yougoslavie

RÉSUMÉ :

Harrison veut arrêter les photoreportages dangereux. Son patron lui dit d’attendre encore un peu et l’ envoi en Yougoslavie où la guerre vient de commencer. Les premières photos qui arrivent montrent que c’est un conflit important et compliqué. Harrison est porté disparu dans l’effondrement d’une maison. Tout le monde croit qu’il est mort mais Sarah ne veut pas le croire . Elle cherche des preuves de vie aux informations et croit apercevoir Harrison de dos. Elle décide de partir en Yougoslavie. Dès son arrivée,elle est prise dans un conflit qu’elle ne comprend pas. Elle est sauvée par un groupe de journalistes. Sarah retrouve des amis d’Harrison. Ils essayent de la convaincre de rentrer en Amérique. Elle pense qu’ Harrison est vivant car il l’ a appelée après la date supposée de sa mort. Mais c’ est Kyle qui l’ a appelée. Il l’ aide à aller jusqu’à Nustar (village où Harrison est mort) pour lui prouver qu’ il est bien mort. En chemin ils rencontrent Yeager qui les accompagne à Vukovar car Sarah pense que si Harrison est blessé il sera à l’ hôpital de cette ville. Pour rejoindre Vukovar ils doivent traverser des champs surveillés par des soldats, passer dans des villages où il y a beaucoup de morts autour d’ eux. Mais ils continuent leur route.Arrivés à Vukovar, ils assistent à des massacres.Ils se cachent mais Marc, qui craque, sort dans la rue. Kyle voulant le sauver, se fait tuer. Ils arrivent enfin à l’ hôpital et Sarah trouve Harrison. Il est amnésique, il ne parle plu, il est traumatisé. Grace aux soins de sa femme à ses enfants et à ses fleurs, il sort de son traumatisme et vit une vie presque normale.

CRITIQUE :
Ce qui m’a plu dans ce film est que le métier est bien expliqué et on voit bien l’utilité des photojournalistes car sans eux on ne verrait pas ce qui se passe dans des pays en guerre. J’ ai bien aimé aussi l’ enchainement des scènes de bataille et de temps "calme". Il y a le suspense jusqu’ au bout pour savoir si Harrison est vivant ou non et si Sarah va s’en sortir.
Ce qui m’a déplu est que le début est un peu lent. Je n’ ai pas aimé les flashforward qui gâchent l’ histoire car on se doute de qui va mourir ce qui enlève un peu de suspense.
J’ai trouvé qu’ il y avait peu de musique mais ça allait bien avec le thème du film. Ça permettait de comprendre l’importance du silence dans les moments de calme (qui sert à se reposer mais qui angoisse aussi). Quand on a vu ce film, on ne comprend pas mieux cette guerre mais on comprend bien l’horreur de toutes les guerres.

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur