Phantom boy

, par  Gaëlle Coupet , popularité : 4%

Film de 2015. Réalisation d’Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli. Scénario : Alain Gagnol Création graphique : Felicioli. Musique : Serge Besset.
Personnages :
Léo : petit garçon malade et hospitalisé qui devient fantôme lorsqu’il ferme les yeux. C’est le personnage principal.
Titi : petite sœur de Léo.
Alex : le policier blessé, soigné dans le même hôpital que Léo.
L’homme à la tête défigurée : le bandit.
Marie : la journaliste amie d’Alex.
les parents de Léo : ils l’aiment et le soutiennent.
La Taupe : Indic d’Alex, c’est un cambrioleur.
Le Commissaire : Il n’aime pas Alex.
Les complices de l’homme au visage cassé
Rufus : le chien hargneux de l’homme au visage cassé.
L’exterminateur : méchant de l’histoire du soir que raconte Léo à sa petite sœur.
Résumé :
Léo, 11 ans, hospitalisé pour une grave maladie, rencontre Alex un policier blessé et son amie Marie journaliste. Il est bien entouré par ses parents et sa petite sœur. L’homme au visage cassé envoi un virus informatique pour détruire New-York dans 24 heures. La ville est plongée dans l’obscurité. Léo qui peut sortir de son corps et traverser les murs va aider Alex et Marie dans leur enquête. Marie est prisonnière du bandit. Elle réussit à s’échapper grâce au fantôme de Léo.

Critique :
Ce qui m’a plu dans ce film :
C’est tout d’abord l’histoire d’un petit garçon malade qui continue de rêver et de vivre sa vie en participant à l’enquête policière.
J’ai bien aimé aussi la découverte de New-York lorsque le fantôme parcourt la ville.
La musique du film m’a beaucoup plu de même que les graphique dessinés à la main.
C’est une leçon d’amitié et d’entraide.
Il y à aussi beaucoup d’humour et l’on ne s’ennuie pas.

J’ai moins aimé que l’ombre des graphismes bouge constamment.
Je conseillerai ce film à tout public dès 8 ans.

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur