A vos plumes : Sant Jordi

, par  Amandine Vidal, Gaëlle Coupet , popularité : 2%

« On vous conte l’histoire de Sant Jordi
Le magnifique héros de l’infini
Qui sauva la princesse du dragon
C’était le féroce et méchant démon.

La princesse a été tirée au sort
Pour se faire manger par le dragon
Au loin un beau jouvenceau arrive
Un cavalier ou un preux chevalier
Il lui dit de ne pas s’inquiéter. »

Un soldat vêtu d’un magnifique surcot et la princesse passent la herse puis franchissent les douves.
Le soldat annonce à la princesse qu’elle a été tirée au sort pour servir de sacrifice au dragon qui terrorise la contrée.
A travers les merlons des créneaux, on peut apercevoir les parents de la princesse sanglotant à l’intérieur du donjon.
La princesse est marrie.
Au loin, un jouvenceau arrive. C’est peut être un cavalier ou mieux, un preux chevalier.
Le cavalier lui dit :
« -Damoiselle pourquoi êtes-vous donc si triste ?
- Je dois servir de sacrifice humain au dragon » lui dit-elle
Après mûre réflexion, le jeune homme répond :
« -J’ai une idée, je vais essayer de vous sauver. »

**********************************************

Sant Jordi, car c’est bien lui, arrive devant le dragon. Il est vêtu d’un surcot et de chausses. Sur sa tête est dressé un heaume. Il est armé d’une épée. Pour se protéger, il est muni de son fidèle écu.
Le combat fait rage. L’épée frappe, le dragon crache, ouvre sa gueule il a de grande dents, cela dure une bonne heure. Qui va l’emporter ?
La princesse a très peur, elle tremble.
Heureusement, Sant Jordi finit par occire le dragon et de son sang sort une rose.
Sant Jordi donne la rose à la princesse. Ils reviennent au château. Tous les courtisans les acclament.
« Ma chère fille j’ai eu tellement peur, dit le roi.
Allons festoyer pour votre retour et esbaudissons nous. Nous allons faire bonne chère.
Et vous, beau cavalier, vous qui avez eu le courage de combattre le dragon, merci de tout coeur. Notre reconnaissance sera éternelle.
Que puis- je vous offrir ? Que souhaitez-vous ?
- Moi ? Je suis très heureux ainsi Sire. Plus tard, je désire être chevalier, c’est mon souhait le plus cher.
- Dès demain, je vais organiser la cérémonie » répond le roi.

Le lendemain, pendant le banquet qui suit l’adoubement, un jongleur raconte les exploits de Sant Jordi ,en jouant du luth.

« Ainsi, finit la magnifique histoire
De Jordi, jeune et vaillant chevalier
Avec sa jouvencelle bien aimée »

JPEG - 3.9 ko
JPEG - 13 ko

Sites favoris Tous les sites

20 sites référencés dans ce secteur