À vos plumes

, par  Lola Mangin , popularité : 9%

Il y a fort longtemps en 1259 dans la ville de Aix-en-Provence en France se trouvait un dragon qui terrorisait toute la petite ville. Il crachait d’immenses flammes et semait la pagaille partout ou il allait. Tout les chevaliers tentèrent de le combattre mais aucun n’y parvenait.

********************

Le roi décida de faire évacuer le reine car elle était en grand danger dans ce royaume, il paya un homme d’armes pour l’enlever. La reine se débattit de toutes ses forces car elle voulait rester au-près de son peuple en grand désespoir par les nombreuses pertes de leurs proches. La reine fut emmener dans un village éloigner du sien. La reine était furieuse de ne pas pouvoir être avec son peuple. Elle eut une idée, elle allait demander au meilleur chevalier du village dans lequel elle se trouvait. Elle demandait aux passants de lui indiquer qui était leur meilleur chevalier, et le nom qui revenait à tous les coups était "Maximus". Elle partit à la recherche du fameux Maximus. Au bout de plusieurs heures à errer dans le avenues de la petite ville elle trouva enfin le puissant chevalier. Elle le salua et lui demanda si ils pouvaient se mettre un peu à l’écart de la ville pour lui demander un service, il accepta et ils allèrent tous deux à l’écart.

********************

ILs s’assirent sur un petit muret dans les campagnes de la ville. Elle lui demanda :
- puis-je vous demander un service, demanda la reine.
- oui à condition d’avoir une récompense en retour, répondit le chevalier.
- qu’elle récompense ? demanda la reine.
Le chevalier réfléchit u petit instant et dit :
- je voudrais pouvoir gouverner à vos côtés et aux côtés du roi dans votre royaume.
- je ne pense pas que ça soit possible ! répondit la reine.
- c’est come vous voulez soit je sauve votre royaume et je gouverne avec vous soit votre peuple meurt et on entendra plus jamais parler de vous, répliqua le chevalier.
La reine réfléchit un petit moment et concluat :
- j’accepte, vous sauvez mon royaume et vous gouvernez à nos côtés.
- très bien, alors quel est votre plan, demanda le chevalier.
- et bien vous allez aller dans mon village et vous tuerez le fameux dragon, dit la reine.
- d’accord et bien je partirais demain à l’aube, répondit le chevalier.
- et bien bonne chance à vous, encouragea la reine.

********************

Le lendemain matin à l’aube le chevalier était prêt à partir armé de son ecu, de son heaume, de sa lance, de son aubert et de son destrier.
Il partit à grand galop en direction du petit royaume. Une fois arrivé il remarqua directement le dragon, ses flammes se voyaient de très loin. La terreur régnait dans le petit village auparavant très paisible, des cendres ornaient le paysage. Il sortit son épée et couru vers le dragon, le dragon le vit arriver du coin de l’oeil et se dirigea à son tour vers lui. Le dragon de par son immense taille mit directement à terre le jeune soldat. Le chevalier avait de nombreuse blessures, mais ne se laissa pas abattre, il prit son épée et attaqua le dragon. Le combat était immense. Le chevalier commençait de plus en plus à ne plus respirer car autour tout autour était en feu et une nuée noire se dégageait des flammes. Le chevalier était en sang et le dragon avait de nombreuses blessures à cause de l’épée. Le dragon commençait de plus en plus à se vider de son sang. Au bout de plusieurs heures de combat le dragon tomba à terre et mourut sur le coup. Tout le village vint acclamer le mystérieux chevalier, il était le héros de ce village.

********************

Quelques semaines plus tard quand la calme et le reine fut revenu dans le village le roi organisa un grand banquet en conviant tous le village. Lors de ce banquet le roi voulait remettre le brave chevalier de son titre comme il était convenu. Le roi, la reine, le chevalier et quelque autres chevaliers étaient assis à une table sur laquelle était installés des tas de plats appétissants. devant eux se trouvaient le peuple, debout et sur les côtés de nombreuses tables contenant des centaines de plats. Derrière eux se trouvait une scène sur laquelle chantait un musicien sa chanson disait :
Le grand chevalier a tué le dragon
D’un grand coup d’épée il l’a mis au sol
D’un élan de bonté l’a achevé
De chevalier est devenu héros
A jamais gravé dans les mémoires
L’ambiance était joyeuse et festive tout le monde était heureux et riait de la gloire du brave chevalier. Cette histoire fut très longtemps encrée dans la mémoire des gens et se transmit de générations en générations.

Sites favoris Tous les sites

20 sites référencés dans ce secteur