A VOS PLUMES

, par  Julie Hurson , popularité : 8%

Nous sommes au Moyen-Age, et le roi veut marier sa fille et organise alors un banquet en cet honneur.
Le banquet est énorme, il y a beaucoup de nourriture et d’alcool.Des boufons et des musiciens mettent l’ambiance pour le roi, la princesse et sa cour.
Le roi annonce alors ;
- "Pour prouver que vous êtes dignes d’être mon héritier il vous faudra faire face à certaines épreuves dures !"
"Il y aura à affronter un dragon juste à l’aide d’une épée et d’un bouclier"
Les prétendants de la princesse acquistèrent
- "Mais ce n’est pas fini, pour me prouver que vous pouvez faire preuve de sang-froid vous devriez faire face à une chose qui vous ne sera révélée que au dernier moment !Sur ce, bon appétit !"
A la fin du banquet, les prétendants passèrent un par un pour affronter ce monstre qui est un immense dragon seulement munis de l’écu (bouclier), de l’épée et n’ont pas le droit à leur destier.
Beaucoup échouerent , seulement 2 y arrivèrent
Les jours passèrent et les prétendants qui avaient réussi à combattre logèrent dans le somptueux château fort du roi.
A l’aube, le château fort était fort agité.
Un cohu régnait dehors et une femme se faisait enlevée par un homme qui n’était pas de cette seigneurie.
Un seul prétendant s’eveillait de son someil.....dehors l’agitation est présente et le prétendant dévala les nombreux escaliers de ce somptueux château fort.
A la porte d’entrée, un soldat qui ne portait pas le même accoutrement que ceux de cette seigneurie tenait fermement une femme de dos. Elle criait à l’aide et se débattait violemment, malheureusement elle n’était pas de taille et le soldat arpentait une imposante épée de sa main gauche.
" C’est sans doute ici que je dois faire preuve de sang-froid. Je me dépêche et je dois être dicret "
Il se faufila par derrière réalisa qu’il était à mains nues et n’avait que 50% des chances. Il alla chercher un bouclier plus une épée et revenue.
Alors,il arriva cette fois prêt comme jamais et mit silencieusement son épée contre la gorge de l’asaillant de la dame.
Il s’exclama :
- Garde a vous ! Lachez votre épée ou je vous tranche la gorge !
Le soldat ne se fit pas prier et lacha son épée avec fraqua sur le sol.
Il se retourna et déclara :
- Félicitations vous avez gagné cette épreuve et vous avez prouvé que vous pouviez faire preuve de sang-froid !
Le prétendant ne comprenait point.Il s’écria soudain ;
- Alors tout ceci ne servait à rien !ce n’était qu’une simulation !
Il se détourna alors vers la pauvre femme.
La femme au dos tourné à la plus grande stupéfaction de son prétendant n’était personne d’autre que la princesse en personne !
- Merci, vous m’avez sauvée, vous êtes dignes d’être mon prince.Vous avez réussi glorieusement toutes les épreuves.
Des trompettes retentirent du haut du donjon ou logait le père de la princesse, les personnes qui étaiant présentes autour du nouveau prince et de la ravissante jeune fille applaudirent et chantèrent à tut-tête
- Vive le prince !Vive le prince !
Les amoureux regagnèrent le château, main dans la main, le mariage fût célébré le lendemain.
Cependant ; le prince avait une petite surprise pour sa bien-aimée.
Il l’emmena au près d’un arbre, dans sa main il cachait un coeur avec écrit dessus un romantique poème. Ils étaient tous les deux assis sur une rambarde et le prince fit sa déclaration.
C’est comme ceci que se finit mon histoire

Sites favoris Tous les sites

20 sites référencés dans ce secteur