A vos plumes

, par  Emma Roussel , popularité : 5%

Jadis, le roi et la reine du pays de Fortlointain festoyaient avec la famille royale autour du grand repas qu’ils organisaient chaque année pour l’anniversaire du prince (leur fils).
Cette année-là, la fête était particulière. En effet, étaient venus les 18 ans du Prince.
Depuis des générations, à l’âge de 18 ans, chaque prince affrontait le dragon royal. A chaque dragon occis, son descendant prenait sa place pour le prochain prince. Seulement ce dragon était extrêmement difficile à combattre. Plusieurs princes étaient morts pendant cette bataille.
La fin du repas annonça le début du combat.
Le prince de Fortlointain posté devant la gigantesque porte de l’enclos où se trouvait le dragon royal, tremblait de peur, son épée à la main. Sa femme, effrayée à l’idée de le voir trépasser, essayait de l’empêcher de se mettre à ce point en danger en hurlant aussi fort qu’elle le puvait. Mais un des chevaliers,dont le caractère était loin d’être débonnaire, lui bloquait l’accès.
"Qu’on ouvre la porte du dragon royal !!" cria un guerrier.
La porte s’ouvrit et tout le monde vit l’énorme bête enchaînée au mur. Il fixait le prince de son regard mauvais, avec l’espoir d’en faire bonne chère. Ces yeux jaunes luisaient et ses écailles semblaient passer du rouge sang à l’orange couleur de lave en fusion. Le spectacle était aussi saisissant que terrifiant. Le public retenaient son souffle.
Les gardes du roi commencèrent à détacher l’incroyable dragon à l’aide de longues lances. Le ciel devînt gris cendre et il se mit à pleuvoir. Pendant que le dragon avançait doucement, les gardes entouraient la bataille de barrières épaisses et tenaces. Le prince tendit son épée alors qu’il tremblait de la tête aux pieds. De la fumée sortait des énormes narines du dragon. Il avait de longues dents tranchantes, une longue queue de 10 mètres de long et 50 centimètres d’épaisseur. Il commença à en donner des coups et le prince tenta de lui faire peur avec son arme mais sans aucun effet sur la bête. Un ballet débuta ainsi entre les deux combattants. Le dragon attaquait, toute flammes dehors et le prince s’épuisait à tenter de lui échapper.
Tout à coup, Le dragon, s’esbaudissant de la peur non dissimulée du jeune homme, ouvrit une large gueule et l’avala sans même le croquer.
La foule qui assistait au massacre, se trouva marri de la perte de son prince. Le peuple ne pouvait jeter aux oubliettes le désespoir de la princesse.
Soudainement, l’épée du prince trancha la tête du dragon par l’intérieur et la tête tomba à terre. Le victorieux prince leva les deux mains en l’air en s’extirpant de la carcasse encore fumante de la bête. Dégoulinant de sang et de sueur, il était vraiment crasseux mais tout le monde l’applaudissait pendant que les gardes enlevaient les lourdes barrières. La princesse courût vers le prince et lui sauta au cou, folle de joie qu’il soit sain et sauf. Le peuple acclamait le héros à grands cris de joie. Le roi et la reine vinrent à leur tour féliciter leur fils et profiter du soulagement de cette victoire.
Le prince et sap rincesse s’assirent sur un muret pour discuter. C’est à ce moment qu’elle lui annonça la formidable nouvelle : elle était enceinte. Tellement heureux d’apprendre cela, il la serra fort dans ses bras.
Le soir venu, ils festoyèrent à nouveau tous ensemble autour du repas préparé à base de la chair du dragon. Les jeunes époux profitèrent de leur soirée, se nourrissant des promesses d’un avenir plein d’espoir.
FIN

Sites favoris Tous les sites

20 sites référencés dans ce secteur