Photo Visa

, par  Lou Jalibert , popularité : 5%

Le 17 septembre 2019, je me suis rendu à visa pour l’image, je me suis intéressée à 2 exposition . Celle des ‘’ Prisonniers ‘’ de Valerio Bipuri et celle de ‘’La face cachée du tourisme et de la faune’’ par Kristen Luce. Mais une photo m’a marquée plus que les autres.

Cette photo est une photo en couleur très lumineuse en format paysage elle représente un macaque avec le parapluie qui va faire un spectacle à Chiang Mai en Thaïlande. C’est une des photos qui m’a le plus bouleversé dans toute l’exposition car la face cachée et horrible. La photo viens de ‘’La face cachée du tourisme et de la faune’’.

A l’air des réseaux sociaux, les touristes qui partent à la rencontre de la faune, tiennent à en garder des souvenirs, à partager en temps réel sur leurs comptes. Mais en coulisses, caché à la vue des voyageurs il y a la souffrance des animaux. La photo que je décris semble amusante, belle mais en fait derrière, lorsque les macaques n’exécute pas les numéros du spectacle, les singes sont enfermés dans des petites cages individuelles. Des panneaux montrent qu’après l’école ils sont transférer dans des endroits plus confortable, mais c’est faux. Ces animaux sont exploiter pour le simple divertissement des touristes qui viennent de plusieurs pays contre quelques pièces.

Au premier plan on peut voir un macaque, il est tenus en laisse. Il tient dans sa main droite un parapluie rouge qui signifie l’amour et le sang. Il y a des fleurs dessus et des petits fils de laine blanc, tout autour du parapluie, il tourne son regard vers sa droite, sa main gauche est libre. Il laisse paraître sur son visage du désespoir et de la tristesse.

Au second plan, nous pouvons voir le buste et les jambes d’un homme. Dans sa main droite il tient la laisse pour pas que le macaque s’échappe, dans l’autre les reste de la laisse. Il est vêtus d’un pantalon et d’une paires de chaussure noires et il porte un t-shirt bleu, très foncer, avec dessiné dessus le drapeau de Londres et au milieu, du drapeau il y était écrit ’’ LONDON ‘’.
Au dernier plan, le décor est flou pour faire ressortir le macaque et son maitre mais on arrive quand même a voir un peu vers la gauche de limage comme des murs fait en cagette de bois et le sol est en béton lisse.

J’ai beaucoup aimer cette photo car elle veut montrer et sensibiliser le public à ces maltraitance. Elle insiste a réfléchir sur ces pratiques ou de publier des photos qui valorises ce genres de spectacle aberrants avec des animaux. Elle nous fait réfléchir sur les conditions de vie de ses animaux. Elle montre l’envers du décors, c’est à dire le fait qu’il soient priver de liberté. Ils sont souvent maltraité et affamé puis quand il ne peuvent plus supporter. Ils sont souvent tués ou abandonnée.

Sites favoris Tous les sites

6 sites référencés dans ce secteur