Cet éléphant n’est pas à sa place !

, par  Chloé Camarasa , popularité : 9%

Présentation de la photo qui m’a le plus interpellée de l’exposition 2019
C’est une photo de l’exposition de Kristen Luce, "la face cachée du tourisme de la faune" à Visa pour l’image 2019. Elle a voulu montrer que le tourisme emmène a faire des choses horribles aux animaux. Cette enquête a éclairci la réalité. Kristen Luce a montrer que à l’ère des réseaux sociaux, le tourisme de la faune a beaucoup changé, chacun tenant à prendre des photos souvenirs à partager. Kirsten Luce a parcouru le monde pour enquêter sur ce tourisme animalier d’aujourd’hui. En coulisses, elle a découvert, cachée à la vue des voyageurs, la souffrance des animaux.

JPEG - 75.4 ko

Gluay Hom, un éléphant d’Asie mâle de 4 ans, a une patte cassée et des plaies ouvertes à la tête. Il est gardé en captivité sous l’arène où les éléphants effectuent des tours pour divertir le public. Son cas est l’un des pires exemples de négligence que nous avons pu constater au cours du mois que nous avons passé à enquêter sur l’industrie du tour. Six mois plus tard, l’éléphant était toujours là au même endroit. Je pense que l’éléphant est très mal traité, pas soigné et mal nourrit....

C’est une photographie en couleurs. L’éléphant se trouve sur des points de force, il est dans un bâtiment blanc. Il a l’air prisonnier. Celui-ci a de tout petits yeux, ce qui montre qu’il ne se sent pas bien. L’éléphant a la trompe posée sur une sorte de cuve en béton. Derrière lui, il y a des barrières rouges abîmées qui se trouvent sur une ligne de force, sur lesquelles il est appuyé comme s’il ne tenait pas sur ses pattes. On remarque qu’il est attaché par une chaîne à la patte avant qui est reliée au poteau pour qu’il ne puisse pas se sauver. Ce qui prouve bien sa captivité et son exploitation à des fins touristiques. Lorsque cet éléphant sera pratiquement en fin de vie, il sera soit abandonné ou tué car il ne rapportera plus rien à ses maîtres.

Pour moi, ces photos on toutes un point commun qui est la réalité. Je pense que de toutes les expositions que nous avons pu voir celle-ci est ma préférée car elle montre que cet éléphant n’est pas à sa place. Cela me fait beaucoup de peine car c’est un animal vivant et je me dis qu’un humain pourrait être à sa place. C’est de l’esclavage animalier. Les animaux doivent rester dans leur environnement naturel.

[L’interview de Kristen Luce

Sites favoris Tous les sites

6 sites référencés dans ce secteur