Le mystère de la famille « Blood »

, popularité : 4%

Comme tous les matins, la ville de Londres se réveillait sous un ciel nuageux. Gary Dawson, à son habitude, était assis au bar prenant son café. Il parlait avec le serveur de ses anciennes enquêtes et de toutes ses autres prouesses qu’il avait réalisées au cours de sa carrière de détective. Mais tout cela était terminé ; ça faisait deux mois qu’il était à la retraite et déjà son métier lui manquait. Il demanda l’addition, paya et quittant son haut tabouret, se dirigea vers la sortie du pub. Il marchait le regard au sol, traînant les pieds d’un air « Que pourrais-je faire ce matin ? » Il ferma la petite porte par laquelle il était entré, et s’engagea dans une foule de personnes pressées qui ignoraient totalement un jeune garçon qui se faisait bousculer par tout le monde. Gary l’attrapa par la main pour lui éviter de tomber. Le garçon était très froid, à moitié geler. Il tremblait de tout son corps et arrivait à peine à marcher. Le vieux détective décida alors d’emmener le garçon voir un médecin.
Gary sonna au moins une dizaine de fois avant de se décider à entrer, et ne voyant personne dans la salle d’attente, entra directement dans le cabinet du docteur.

« Bonjour Gary !!!! » s’exclama le médecin.

« Bonjour docteur Mc Coy », je vous amène un jeune garçon que j’ai croisé dans la rue. Il dit qu’il n’habite pas à Londres et il ne fait que me parler de tâches rouges, de cercueil et d’un immense château. Je pense que ce jeune a un léger problème mental !

« Oh, il n’y a pas en s’en faire, les jeunes de nos jour, ils voient beaucoup trop de films ! Allez mon garçon, monte sur la table que je puisse t’ausculter.

« Je vous attends a côtés », dit Gary pour clore la conversation.

Dix minutes plus tard, le jeune garçon venait s’installer à côté du nouveau retraité, en attendant les résultats des analyses. Le garçon, se mit soudain à raconter quelque chose qui s’était produit l’hiver dernier au château de son oncle Lord Blood Gates qui d’après l’enfant avait un comportement très étrange. Depuis qu’il y avait eu l’enlèvement du majord’homme lors de sa dernière visite. Le château du Lord est le château écossais le plus connu en Grande-Bretagne. Cette popularité était dû aux anciens occupants de la demeure tous aussi étranges les uns que les autres. Certains étaient soupçonnés de sorcellerie, d’autres de contacts avec le Diable...

Cela avait peut-être un rapport avec le comportement de l’oncle du garçon, pensait le jeune garçon remis de ses émotions. Il sortit alors une lettre de son vieux manteau troué, et la tendit à Gary. Celui-cil l’ouvrit et lut :
« Mon cher neveu Paul, Cela fait déjà six mois que tu es parti et tu me manques à présent. J’espère que tu pourras me rejoindre pour les fêtes de Noël. Ton oncle qui t’adore ».
PS : J’ai un cadeau pour toi...
En relisant la lettre à son tour, Paul, comme son oncle, l’indiquait dans la lettre tremblait de peur à l’idée d’y retourner un jour.

L’ancien détective, touché par cette lettre et l’envie de voyager décida d’accompagner Paul chez son oncle afin d’éclaircir cette histoire et d’atténuer la crainte et l’angoisse que ressentait celui-ci à l’idée de revoir son oncle et son vieux château. Attiré par ce mystère et peut-être une « nouvelle énigme », le vieil homme réussi à convaincre le jeune Paul, malgré les nombreux avertissements du jeune garçon, et tous les deux partirent pour l’Ecosse aussitôt.

Quelques semaines plus tard, les deux hommes étaient devenus de vrais amis et passaient beaucoup de temps à visiter l’Ecosse où ils se plaisaient de plus en plus. Mais leur séjour au château devenait très inquiétant. Une succession d’événements extrêmement étranges, des disparitions d’objets, des messages anonymes menaçant les deux nouveaux occupants et le plus affreux, la disparition du Lord en personne.Tous deux, attristés par cette soudaine disparition partirent à sa recherche. Certes, Gary ne le connaissait que depuis seulement quelques semaines mais il l’appréciait beaucoup.
Les deux compagnons avaient chacun une raison qui les poussait à rechercher une explication a tous ses événements. Ils fouillèrent la maison de fond en comble, mais en vain. Finalement, après plusieurs heures de recherche, ils découvrir une trappe dans le salon. Ils l’ouvrirent et, sous un nuage de poussière, ils virent qu’elle menait aux sous-sols du château. Ils scrutèrent la pénombre avec attention ; c’était un véritable labyrinthe, des chemins différents partaient dans plusieurs directions.

Le vieil homme et son complice s’y engagèrent avec un drôle de sentiment, entre le peur et le fascination. Ces sous-sols ressemblaient à de véritables catacombes transformées en un lieu de culte. Ils y trouvèrent de nombreux tombeaux, tous décorés de croix dorées sur chacun des couvercle, et disposés de façon très particulière : aucun d’entre eux ne touchait terre. Ils pendaient à une corde solidement accrochée à une immense poutre recouverte de chauve-souris.
Le détective, fidèle à ses habitudes, analysait avec stupéfaction la disposition de tous ces cercueils. Dans ces sous-sols totalement sombre, les deux complices avançaient, non sans crainte, mais avec une certaine attirance pour ce lieu étrange.

Soudain, ils entendirent une voix stridente provenant de l’entrée des sous-sols, ils s’y précipitèrent et découvrirent la servante du Lord allongée par terre. Elle était morte, là, gisant sur le sol, livide, comme vidée de tout son sang, avec deux grosses morsures au coup. Envahis par la peur, les deux hommes coururent vers la trappe pour s’enfuir. Mais à leur plus grand désespoir, elle était verrouillée. « Que se passait-il, » Se disaient les deux hommes. Ils étaient coincés dans ce cimetière sous-terrain.

Après cette terrible et effrayante découverte, ils cherchèrent désespérément une autre issue. Le détective, bien que paniqué, tentait de rassembler tous les éléments rationnels. Des empreintes furent découvertes tout autour de la victime. Ils décidèrent de suivre ces traces de pas qui menaient tout droit à un tombeau entrouvert. Il s’en dégageait une brume noirâtre. Les deux hommes l’ouvrirent, mais il n’y avait rien à l’intérieur. Le nuage noirâtre allait de tombeau en tombeau, et les deux hommes le suivirent. Au bout du cinquième, ils y trouvèrent la servante ; « Comment était elle arrivée ici ? » Le doute et l’angoisse s’installèrent parmi les deux compères. Ils continuèrent malgré tout à suivre le nuage.
Après un long moment de marche et de nombreux détours dans ce gigantesque labyrinthe, ils se retrouvèrent dans la chambre du Lord. Sur un mur auparavant vierge était inscrit en lettres de sang. « IL NE M’EN RESTE PLUS QU’UN ».

Alors le jeune garçon comprit qu’il serait sans aucun doute le prochain à mourir étant le dernier de la famille « Blood Gattes ». Horrifié, il fit tout pour s’enfuir de ces lieux. Avec des gestes brusque, il renversa tout sur son passage, mais en vain. Sous l’emprise de la folie, il mit fin à ses jours dans des conditions atroces, comme possédé par une malédiction, se mutilant. Il semblait être dans un état second.

Le détective, bien que choqué par la mort sordide de son compagnon, s’en sortit mais ne put rassembler assez d’indices pour comprendre ce qu’il s’était passé. Etait-ce une vengeance, les ténèbres ou un simple meurtrier ?
Une chose était sûre, la famille « Blood » avait disparue dans un bain de sang.

Sites favoris Tous les sites

20 sites référencés dans ce secteur