Vengeance contre l’infidélité !!

, par  Cindy Decourty, Coralie Chagneau , popularité : 5%

Histoire fantastique. Attention à ne pas froisser l’amour de quelqu’un car ça peut mener loin, très loin...

Je suis une détective privée, je me prénomme Elodie, j’ai cinquante-trois ans, je suis assez grande, mince et curieuse ; c’est normal pour mon métier puisque être détective demande beaucoup de curiosité.
Je vous raconte mon histoire aujourd’hui, car j’ai appris que j’avais une très grande maladie et je ne sais pas combien de temps je pourrais vivre encore.
J’ai vécu beaucoup d’enquêtes mais celle que je vais vous raconter a été la plus difficile à vivre et à résoudre.

Cela s’est passé il y a vingt ans. Tout commença une nuit où je dormais profondément quand tout à coup un hurlement qui provenait du parc située en face de chez moi me réveilla en sursaut. Je restais figée dans mon lit quelques secondes croyant avoir fait un cauchemar. Mais j’entendis un nouveau cri. Je me précipitai à la fenêtre et je vis une ombre s’enfuir. Je commençais à avoir peur, très peur !!!
J’hésitai à aller voir, puis je me décidais enfin.

Quand je me retrouvai dehors, le vent soufflait fort. Tout était calme, mis à part le bruit perçant des bourrasques. Le temps était à l’orage, des éclairs survenaient de nulle part. J’avais le sentiment que j’allais découvrir quelque chose d’horrible et,... c’est ce qui se produisit !

Tout d’abord, je trébuchai sur quelque chose, quelque chose d’assez grand. Je pensais tout d’abord à un tronc d’arbre. Mais c’est quand un éclair écalira la nuit que je vis le visage d’une jeune femme couvert de sang. Je fis un saut en arrière. J’étais terrifiée. Je n’avais jamais eu aussi peur. Je courus chez moi appeler des secours.

Quand enfin les policiers et les ambulanciers arrivèrent le jour commençait à ce lever. Ils prirent des photos du corps. Puis au bout d’une heure et demi, ils l’emmenèrent pour l’identifier et chercher des indices sur la cause de sa mort. Et évidement,... on me choisit pour mener l’enquête.

Le plus difficile fut de travailler seule, car tous mes collègues était déjà sur d’autres enquête.

Quelques jours plus tard je découvris que cette jeune femme de vingt-cinq ans nommée Mélanie avait était assassinée par plusieurs coup de couteau dans le ventre et deux dans la tête. Ce qui provoqua sa mort immédiate. Mais rien de plus...

L’enquête n’avançait pas beaucoup. Je n’avais aucun indice sérieux, hormis une carte énigmatique sur laquelle était inscrit en lettre majuscule rouge : VENGEANCE CONTRE L’INFIDELITE !!!
Sinon rien ! Aucune trace, aucune empreinte n’avait été retrouvée ni sur le corps de la victime ni dans les alentours.

Au bout de trois mois, je finis quand même par retrouver le couteau qui avait servi à poignarder Mélanie. Il était caché en haut d’un grand pin. Je me demandai comment il avait pu arriver là. En retrouvant le couteau, je pensais que tout allait avancer. Mais pas du tout. Là encore, il n’y avait aucune empreinte dessus.

À ce moment de l’enquête, je ne me sentais pas très bien. Je m’affaiblissai de jour en jour. Les médecins ne me trouvaient rien. Ils pensaient que j’étais folle, que je le faisais exprès. Cela me rendai plus malade encore.

Quelque mois plus tard, coup de tonnerre ! J’appris qu’un autre meurtre avait été commis dans les mêmes circonstances que celui de Mélanie et que j’étais également charger de l’enquête.

Puis, Au fil des semaines d’autres meurtres furent commis, six en tout. Toujours dans les mêmes circonstances que le premier : coup de couteau, carte avec écrit en rouge en lettre majuscule VENGEANCE CONTRE L’INFIDELITE, et rien d’autres. On me chargea de toutes ces affaires puisqu’elles avaient des points communs... et qu’au fond personne ne tenait à les prendre en charge...

En plus ma maladie s’aggravait. J’allai faire les examens toutes les semaines pour voir si mon état s’améliorait. Malheureusement, ce n’était pas la cas. Malgré tout je voulais continuer mes enquêtes. Même si le docteur me le déconseillai. Tout le monde me prenait pour une folle. Personne ne comprenait pourquoi je continuais à travailler alors que j’étais fatiguée, très fatiguée.

Je voulais continuer ! Je voulais y arriver et ... je le pouvais. J’essayais de reprendre mon mon enquête au début en me rendant dans les familles des victimes. À force de poser des questions, je découvris que toutes les personnes assassinées avaient été infidèles en amour !!! L’idée me parut saugrenue. Quelqu’un tuerait les femmes infidèles ? Pourquoi pas un fantôme, pendant qu’on y était !

Mais, en creusant un peu, tous les maris des victimes m’avouèrent que quelque jours avant le meurtre de leur femmes, un évènement étrange leur était arrivé.
Ils avaient vus quelque chose de bizarre, certains dirent de "surhumain" !!!

Mon enquête avançait, mêm si c’était d’une très curieuse façon. J’étais quand même fière de moi mais j’avais peur aussi. J’avais le pressentiment que le meurtrier était quelqu’un de très spécial...

Alors qu’un jour je me promenais dans le parc en face de chez moi, j’entendis un bruit, un bruit très étrange. Même si la peur me hantais désormais, je continuai mon chemin. Quelques instant plus tard, j’entendis le même bruit, mais encore plus étrange encore, une sorte de vibration... Je sentais une présence près de moi. J’avais la même sensation que le soir où j’ai trouvé Mélanie assassinée. À peine avais-je fait un pas qu’une rafale de vent m’emporta. Cela dura à peine trois secondes, puis plus rien... Tout redevint calme dans le parc.

Mon état ne s’améliorait pas. J’appris en plus que mon mari me trompait. J’étais malheureuse ! Le soir même que j’appris la nouvelle, je ne pouvais plus m’empêcher de pleurer. Je revoyais sans cesse les images de mon mari avec cette femme, rien ne pouvait me consoler. L’idée de suicide me hantait l’esprit !

Soudain, un vent glacial envahit la pièce où je me trouvais. Je vis apparaître une forme... comment dire un... fantôme !!!!!!!!!

J’étais pétrifiée ! Au fur et à mesure qu’il avançait, je reculai toute tremblante sans pouvoir dire un mot.

Il me parla d’une voix glacial. Lui aussi avait souffert de l’infidèlité, c’est pourquoi il me vengerait. Je compris subitement qu’il s’était attaché à moi, qu’il était tombé amoureux de moi.

Je me méfiai beaucoup. C’était le meurtrier, celui sur lequel j’enquêtais. Il allait sûrement tuer mon mari !!! Je ne le voulais pas car malgré le mal qu’il m’avait fait, je l’aimais toujours autant. Je lui expliquait que la solution n’était pas de tuer, car cela faisait encore plus mal à celui qui avait été trompé.

Au fil de jours, je le connaissais de mieux en mieux. Je tombais sous son charme. Mais, quand il m’avoua tous les détails sur les meurtre qu’il avait commis, ce fut un choc !

J’étais peut-être folle mais je l’aimais. Je ne pouvais plus le quitter même si c’était un meurtrier. Il m’avait dit qu’il ferait jamais de mal à personne car il m’aimait trop. Puis, un soir il meproposa de partir pour vivre ensemble dans un monde totalement inconnu, dans une magnifique maison de verre au fin fond de l’océan. J’hésitai, car c’était trop fou, trop précipité. Mais plus rien ne me retenait. En pensant à mon mari qui en aimait une autre, je ne pouvais que dire oui. On vivrait heureux...

Un matin, lorsque je me réveillai, il n’étais plus là.
Je trouvai un mot sur lequel était écrit : "Tu croyais à mon amour, mais ce n’était que de la vengeance. On m’a fait du mal, je t’en fait à mon tour. J’ai souffert, tu vas souffrir deux fois plus. J’ai réussi à te rendre heureuse, mais à partir d’ aujourd’hui, tu ne verras plus la vie en rose ... tu seras malheureuse jusqu’à la fin de tes jours. "VENGEANCE CONTRE L’INFIDELITE !!!!!!!!!! "

Six mois plus tard je n’avais aucune trace, aucun signe de vie de mon fantôme. Oui mon fantôme, celui qui ma fait tant de mal mais que j’aimais toujours.

A propos de ma maladie tout c’est arrangé, enfin... presque tout. Les médecins m’ont dit que j’avais fait des crises d’angoisse à cause de l’enquête. Mais cela s’était calmé. Je suis quand même sous traitement au cas où je recommencerais à m’énerver.

J’ai été soulagée après cette nouvelle. C’est vrai que cette enquête m’avais pris beaucoup de temps et tous ses autres problèmes que j’ai eu avec mon mari, mon fantôme etc... mais j’allais mieux et c’était l’essentiel malgré tout je n’arrêtai pas de penser à mon fantôme. Quand un jour je reçus une lettre. Rien qu’à voir l’enveloppe, Je su de suite que c’était mon fantôme qui me donnait enfin de ses nouvelles. Mais je fut très surprise car sur la lettre était écrit : "Je ne regrette rien de tout le mal que je t’ai fait. Ne craint rien, j’ai décidé de partir. Les fantômes reviennent toujours, mais moi je ne reviendrai jamais. Ne cherche pas à me retrouver, tu serais surprise. VENGEANCE CONTRE L’INFIDELITE".

Avec cette lettre il avait joint une photo d’un homme que je connaissais pas et avait écrit à côté : "Le fantôme que tu as connu avait un masque et sous ce masque se cachait cet homme". Et alors là, ca à été le déclic. J’ai de suite compris que le fantôme qui avait commis tous ces meurtres et qui avait partagé un peu ma vie s’était tout simplement transformé en homme. ce fut un choc énorme pour moi. Mais l’essentiel était qu’il était partie loin et qu’il me laisse vivre en paix.

Depuis le jour où j’ai reçu cette lettre j’ai décidé d’oublier mon passé et de me consacrer uniquement à moi, de me faire plaisir.

Je vis au jour le jour dans une nouvelle maison que j’ai achetée au bord de la mer. J’essaie de ne pas penser à mon passé. Je n’ai jamais eu de vie amoureuse, mais la seule chose que je recherche aujourd’hui, c’est la tranquillité. Je vivrai jusqu’à la fin de mes jours au bord de la plage...

Sites favoris Tous les sites

20 sites référencés dans ce secteur